Sur les îles Brisées, pendant ce temps...

Page 8 sur 11 Précédent  1, 2, 3 ... 7, 8, 9, 10, 11  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Sur les îles Brisées, pendant ce temps...

Message par Krysalis le Mar 30 Mai 2017 - 20:32

Sur le tableau d'affichage des Maestrias à Suramar, une note est apparue au cours du trentième jour de ce cinquième mois. Manuscrite, on reconnait assez facilement l'écriture élégante de Krysalis, malgré un certain empressement où l'on peut reconnaitre des mots écrits sous le coup de l'émotion. La colère peut-être ? Difficile à dire, d'autant plus que le parchemin utilisé est décoré en fond de quelques papillons dessinés avec légèreté, à peine perceptibles sous l'encre de la plume.


Maestrias,

Je tiens à rappeler l'importance du suivi des soins, et pas seulement aux soigneurs mais bien à tous les membres de l'académie qui un jour où l'autre devront sûrement passer à l'infirmerie où se faire soigner.
Ce suivi au long-terme n'a pas pour but de collecter vos faiblesses, ou d'exposer des défauts, il permet à ceux qui vous soignent d'être efficaces. Une blessure simple peut sembler insignifiante à conserver en mémoire, mais c'est ce genre de détails qu'un soigneur doit gérer, et fait toute la complexité de la profession de médecin.
Il faut aussi garder en tête les interactions entre les remèdes, et ne pas oublier que personne n'est à l'abri d'une mauvaise réaction suite à un traitement anodin. Si vous faites une crise soudaine et que le soigneur présent n'a aucune idée des substances ingérées lors des précédents jours, il pourrait très bien en voulant vous aider, vous donner quelque chose aggravant votre état.
Si il vous faut un autre exemple concret de l'interêt de ce suivi, la prise en charge d'une blessure sur de la peau saine ou une peau qui a été lésé plusieurs fois au cours des années sera différente, encore faut-il savoir qu'avant que celle-ci ne soit découpée ou brulée, il se trouvait déja quelque chose en dessous.

Nous savons maintenant tous qu'il est important de se connaitre les uns et les autres, et au delà des compétences, cela fonctionne aussi pour l'état physique. Je rappelle que certains états n'affectent pas seulement la personne atteinte, mais aussi tout son entourage, et que pour pouvoir correctement s'adapter, celui-ci doit être INFORMÉ.
Le secret médical est bien évidement quelque chose d'important dans la relation entre médecin et patient, mais il ne faut pas oublier que dès lors que l'état d'une personne peut occasionner des risques pour d'autres, ceux là ont tout à fait le droit d'être informés des dangers qu'ils encourent.
L'exemple du sevrage de Sorath à la felmagie il y a quelques mois est la preuve qu'il n'y a pas de honte à avoir et que ce genre de problèmes peuvent être gêrés avec l'aide de tous. Il est aussi important de noter que si l'état d'une personne nécessite qu'elle soit temporairement être exclue des activités fatiguantes, que ce soit contrat, entrainement ou chasse, tout le monde doit être en informé même si nous comptons évidement sur ces personnes pour respecter les recommandations, aussi ennuyantes soient-elles sur le moment.

Si j'affiche ce message en public, ce n'est pas pour blamer quelqu'un en particulier, mais pour que tout le monde se souvienne que nous formons un groupe qui se veut soudé. C'est pour cela qu'il ne faut pas chercher à cacher des blessures, et si vous vous faites soigner à l'extérieur, je ne peux que vous encourager à tout de même communiquer ces informations à nos soigneurs pour qu'ils puissent mettre à jour vos fiches médicales.


Krysalis


PS : Lors de nos contrats, il peut arriver que nous soyons en contact avec des substances ou des magies corruptrices, dès lors que vous vous êtes approchés de ces choses, et même si vous ne ressentez rien d'anormal, n'hésitez pas à aller vers un des soigneur ou un mage au campement. Il vaut mieux prévenir que guérir, et en cas de corruption active, mieux vaut pouvoir intervenir à temps.


avatar
Krysalis
Mercenaire
Mercenaire

Messages : 38
Date d'inscription : 09/10/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sur les îles Brisées, pendant ce temps...

Message par Krama Poing-de-Pierre le Mer 31 Mai 2017 - 17:01

Depuis quelques temps, l'Orc n'était que peu présent. Brillant par son absence plus que par sa présence, il se montrait toutefois aux entrainements.
Il ne partageait que peu avec ses nouveaux frères d'arme qu'il était pourtant venu à considérer comme sa nouvelle famille.


Un soir, de passage au camp, certains lui demandèrent les raisons de son manque de ses absences.
Bien qu'évasif, il avait néanmoins expliqué à ses camarades que l'invasion de la Légion ne consistait pas uniquement en un renfort incessant de démons, mais aussi en un travail de sape en profondeur. Sape qui perturbait les éléments presque autant qu'Aile-de-Mort lors du Cataclysme. De fait, de nombreux chamans avaient été demandés en renfort par le cercle terrestre pour apaiser les éléments et il en faisait partie.


Son choix d'accepter l'appel n'était mue que par son désire d'aider Azeroth autant que faire se peut. Il n'espérait qu'une chose: Qu'on ne lui en tienne pas rigueur dans son nouveau foyer.
avatar
Krama Poing-de-Pierre
Postulant

Messages : 11
Date d'inscription : 28/03/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sur les îles Brisées, pendant ce temps...

Message par Néssa le Lun 12 Juin 2017 - 16:39

Absente depuis trois jours, la blondedinette aura réapparu ce matin à l’entrainement, le tonneau contenant l’approvisionnement de poisson étant à nouveau rempli.

Par la suite, les maestrias les plus curieux pourront la voir avec un drôle d’instrument, un grand morceau de bois et un récipient en bois lui aussi. En effet elle s’apprêtait à s’essayer de faire de la farine de racine. Elle les avait placées pendant quelques jours, dans une eau courante afin d’en extraire les toxines d’où surement son absence.

C’est avec amusement qu’elle écrasera, les racines décortiquées, puis après avoir obtenue une pâte, elle l’aura entouré de feuilles et faite cuite à l'étouffée. Elle attendra, le résultat, visiblement curieuse d’y gouter.

________________________________________
"Des fois j’ai peut-être l’air de dire n’importe quoi, mais c’est surtout parce que je le dis n’importe comment"
avatar
Néssa
Officier
Officier

Messages : 134
Date d'inscription : 02/02/2016
Localisation : Outre-mer

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sur les îles Brisées, pendant ce temps...

Message par Korlak le Lun 12 Juin 2017 - 19:31

Deja quasiment inexistant habituellement le meilleur bûcheron de la compté ce paye actuellement le luxe de s'entrainer seul... Et de bouffer seul... Et de s'occuper seul... Bref le mec il est comme le fight club il n'existe qu'entre son apparition et ça disparition soit durant les quelques moment ou il a envie de voir des gens ou le boulot. Le reste du temps considéré le comme occupé,de mauvaise humeur,asocial,solitaire ou mort.

Si on lui demande de l'aide et que ça lui parait important il répondra présent ceci dit avec plus ou moin de bonne volonté selon l'humeur... Bref si on le cherche il a pas bougé toujours dans ça tante édition clodo entouré de ces garns.

________________________________________
''Du sang,des tripes et encore une journée bien remplie...''
avatar
Korlak
Mercenaire
Mercenaire

Messages : 37
Date d'inscription : 28/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sur les îles Brisées, pendant ce temps...

Message par Nelasar le Mer 21 Juin 2017 - 11:16

Durant les dernières semaines, le Nelasar sauvage était devenu un spécimen relativement rare à observer. Ne passant que pour communiquer avec le troll chapeauté ou enseigner à Madame la Directrice l'art de crocheter les serrures sans exploser ces dernières qui n'avaient rien fait de mal.

Mais depuis maintenant plus d'une semaine, quasiment deux en fait, le furtif avait tout simplement disparu de la circulation. Il restait cependant probablement joignable par gemme, probablement.
avatar
Nelasar
Mercenaire
Mercenaire

Messages : 57
Date d'inscription : 17/08/2016
Age : 25

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sur les îles Brisées, pendant ce temps...

Message par Salve-Serre le Mer 21 Juin 2017 - 14:36

Après s'être rapidement éclipsé suite la mission, Salve-Serre sera revenu au matin, avec quelques points à l'arcade sourcilière et une certaine tranquillité qu'on pourra attribuer à de la fatigue, en cherchant bien.

Il aura toutefois conduit l'entrainement matinal avec son sérieux habituel. Course, exercices, course encore, et rajout d'exercices physiques par-dessus, au rythme soutenu, appuyé d'instructions sèches, et plutôt impitoyables.

C'est là le rituel de chaque matinée, mais ce jour-là Salve-Serre ajoute aux exercices celui, connu par certains, de la Corde.
Les pauvres Maestria qui n'en ont pas été exemptés se retrouve attachés par les pieds la tête en bas, devant se plier en deux et remonter la corde pour pouvoir se détacher et redescendre. Tout ça, bien entendu, chronométré.

Un tel traitement en laissera épuisé plus d'un, mais ceux qui tiennent jusqu'au bout ont le droit à un petit bout d'approbation de la part du Salve-Serre entraîneur sportif. Ça se mérite.
avatar
Salve-Serre
Officier
Officier

Messages : 143
Date d'inscription : 26/01/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sur les îles Brisées, pendant ce temps...

Message par Artelle le Mer 21 Juin 2017 - 16:29

Yueqin, grâce à son agilité aura réussi à se redresser et monter très rapidement, la mettant au niveau des tous meilleurs à cet exercice... Ou du moins, elle l'aurait été. Si seulement elle n'avait pas fait tomber la clé au moment de se libérer. C'est l'air penaud qu'elle dû obtenir un coup de main pour récupérer la dite clé et enfin, se défaire des cordes.


______


Artelle, qui par habitude, ne participait jamais aux entraînements physiques le savait. Même elle, elle ne pouvait échapper à la corde. Il est notable que pour une sorcière très loin d'être une experte en téléportation et habituée à se donner en spectacle, elle était capable d'incanter une téléportation à une vitesse très satisfaisante. 


Plus aucune trace d'elle depuis.
avatar
Artelle
Instructeur
Instructeur

Messages : 31
Date d'inscription : 02/02/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sur les îles Brisées, pendant ce temps...

Message par Néssa le Mer 21 Juin 2017 - 19:19

Depuis le début de la semaine, on aura pu voir Néssa qu’aux entrainements matinaux, mené par Salve-Serre, elle laissera l’exercice de la corde, préférant en faire d’autre, entrainant surement Urkia avec elle, ou quiconque en aurait envie, dans des entrainements un peu plus brutaux, sans pour autant en sortir blessé, ou autre idiotie du genre.

Puis, telle une furtive, elle disparaissait sans dire aux autres ou elle allait, n'y ce qu'elle faisait du reste de son temps. Sauf Syaméïs était au courant de ses absences.

________________________________________
"Des fois j’ai peut-être l’air de dire n’importe quoi, mais c’est surtout parce que je le dis n’importe comment"
avatar
Néssa
Officier
Officier

Messages : 134
Date d'inscription : 02/02/2016
Localisation : Outre-mer

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sur les îles Brisées, pendant ce temps...

Message par Néssa le Jeu 29 Juin 2017 - 19:28

Après s’être changée, pour son deuxième entrainement, c’est une Néssa vêtue de cuir, chacune de ses mains protégées par une longue bandelette de cuir souple autour des doigts et jusqu'à l'avant-bras, afin d'amortir les coups. Elle aura tiré Urkia par le bras comme à son habitude pour leur entrainement un peu particulier. Elle aura vu Adryelle se joindre à elles. En observant l’orque et la blondinette, la demi-elfe pourra s’apercevoir que leur entrainement était entre le "Pugilat et le Pancrace", c’est donc dans la joie et dans la bonne humeur qu’elles bataillaient l’une contre l’autre.

Néssa bonne joueuse finira par laisser sa place à Adryelle, afin que cette dernière, puisse gouter aux joies d’un entrainement avec Urkia, les regardant un moment.
Puis si toute fois Salve-Serre était présent, elle finira de s’entrainer avec lui, le malmenant un peu quand même. Car à force de s’entrainer avec une orquette, l’elfette avait acquis une certaine dextérité, arrivant à anticiper certaines attaques, pour les esquiver et riposter.

A la fin de leur échauffourée, en sueur et satisfaite, elle partira faire ses ablutions en riant.

________________________________________
"Des fois j’ai peut-être l’air de dire n’importe quoi, mais c’est surtout parce que je le dis n’importe comment"
avatar
Néssa
Officier
Officier

Messages : 134
Date d'inscription : 02/02/2016
Localisation : Outre-mer

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sur les îles Brisées, pendant ce temps...

Message par Linrielle Aubéclat le Jeu 29 Juin 2017 - 21:57

Urkia participa comme à son habitude aux entrainements, en particulier celui avec Nessa.
Toujours un sourire aux lèvres. Utiliser ses poings, lutter, c'est pour elle.
Restant calme et posée, elle s'exerça avec Nessa puis Adryelle si l'envie lui prenait. On comprend mieux d'où elle sort son corps musclée et sa force. Surtout quand on se prend un coup de sa part, eheh.


Elle se joindra à Nessa pour le repos des guerrières, prenant le temps de se détendre dans l'eau.
avatar
Linrielle Aubéclat
Maestria
Maestria

Messages : 51
Date d'inscription : 02/02/2016
Age : 27
Localisation : Les montagnes Gandalf!

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sur les îles Brisées, pendant ce temps...

Message par Salve-Serre le Ven 30 Juin 2017 - 2:34

Aujourd'hui, pas d'entraînement dirigé d'une main de fer par Salve-Serre. Pas de réveil aux aurores par un chevalier de sang rude et exigeant.
Pas de Nessa s’entraînant avec Urkia à l'écart.
Pas de Gal'karu s'activant au laboratoire.
Rien de tout ça.
Une dizaine de manquements à l'appel.

En fait, une partie des Maestria est portée disparue, depuis la mission d'hier soir. Aucune réponse sur la gemme, aucune nouvelle écrite...
Ils sont partis en mission et ne sont jamais reparus... décès violent ou captivité dans un lieu inconnu? Nul ne le sait.
avatar
Salve-Serre
Officier
Officier

Messages : 143
Date d'inscription : 26/01/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sur les îles Brisées, pendant ce temps...

Message par Nelasar le Ven 30 Juin 2017 - 11:51

Dans le lot des portés disparus il y'avait bien sûr le furtif Nelasar. Nelasar qui revenait tout bronzé, tout souriant, tout taquin, et surtout tout prisonnier avec ses collègues dans une cage beaucoup trop étroite à son goût, où l'on ne pouvait utiliser la magie, ni sortir un membre sans se faire électrocuter.

Mais le pire restait la serrure, de tout ce qui existait comme piège possible et imaginable il fallait que ce soit un piège magique ! la seule catégorie qu'il soit incapable de désamorcer ! Comble de la frustration ! Et ce n'était pas son apprentie qui pourrait l'aider sur ce domaine.

Les autres prisonniers auront sans doute entendu le furtif marmonner une fois ou deux en gobelin, mais seule Syaméïs comprendra que ce n'était qu'une petite flopée d'injures lâchée après avoir probablement retourné le problème dans tous les sens.
Il s'était finalement reposé deux petites heures, néanmoins toujours aux aguets, agitant une oreille ou rouvrant un oeil au moindre bruit ou mouvement suspect, le repos avait donc été particulièrement réduit.
Il avait laissé la place à qui voulait se reposer par la suite, la cage étant trop étroite pour tous s'asseoir en même temps. Il resta donc debout le reste de la nuit à détailler l'autel, la grotte en elle-même, l'armement des nagas ou à jeter des coups d’œils tantôt inquiets, tantôt neutre à ses collègues. En particulier vers Gal'Karu et la pauvre nouvelle. 
avatar
Nelasar
Mercenaire
Mercenaire

Messages : 57
Date d'inscription : 17/08/2016
Age : 25

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sur les îles Brisées, pendant ce temps...

Message par Guznik le Ven 30 Juin 2017 - 13:50

Ayant quitté le camp la veille pour se ravitailler en vivres (à comprendre ses alcools), Guznik ne vit pas ses camarades partir en mission le soir. Revenant à une heure nocturne tardive, il constata que le campement était vide, et devina qu'il avait manqué une mission non prévue. Fatigué, il se coucha avant l'éventuel retour des Maestria.


Le lendemain, sans le réveil matinal par le chevalier de sang local, Guznik se réveilla tard dans la matinée. Sa surprise fut grande lorsqu'il constata que les autres n'étaient toujours pas revenus. Leur silence après les appels par gemme inquiéta le gobelin, qui soupçonna rapidement que quelque chose de louche s'était passé. 


Après s'être équipé, il laissa un mot au camp expliquant ce qu'il allait faire, puis parti en direction de Dalaran. Là-bas, il commença son enquête, cherchant des renseignements dans les différents bars et tavernes de la cité. Concentré sur sa tâche, le gobelin ne but quasiment rien durant sa tournée, bien qu'il dut probablement débourser quelques pièces pour soutirer des infos.
avatar
Guznik
Maestria
Maestria

Messages : 65
Date d'inscription : 02/02/2016
Age : 23

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sur les îles Brisées, pendant ce temps...

Message par Syaméïs le Ven 30 Juin 2017 - 14:25

Sya avait été stoïque pendant leurs macabres découvertes. Là encore elle l'était.

Comme elle l'avait dit à Gal'karu : réfléchis, analyse les faits. Aussi c'était là ce qu'elle mettait en œuvre, pour ne pas avoir à songer à ce que tout cela impliquait.
Il fallait sortir de là. La cage : fer. Rouille ? Chercher des signes de fatigue du métal. Le sable, trop sec... l'humidifier pour réussir à creuser ? Les gardes nagas, qui surveillent. Se cacher derrière ses géants de collègues. Les autres prisonniers ? Tenter de voir qui répond à l'appel. Dormir un peu. Reprendre. Stratégie ? Si on les sorts de la en même temps... charge ? Si on les endort à distance ? Faire de l'apnée ?
Quels sont les possibilités des présents ? Magie ? Pas d'arcaniste. ... Si. Un peu. Salve-serre étant probablement la seule possibilité à ce niveau là et encore à moindre niveau. Lumière ? Sonaria, Naestrae, Salve-Serre. Ombre ? Finwëe, Nelasar, elle-même. Armes ? celles qu'ils possèdent encore : couteaux, épées, haches, dagues.... surtout du létal. Filin acier. A voir avec Gal et Nel pour les poisons et les substances.

Lieu ? Connu. Mission précédente. Lien avec le Reliquaire ?
Communication ? Les gemmes. Ne fonctionnant pas.

Qui connaissait leur position ? A voir qui écoutait la gemme la veille hors de mission. Guz ? Lin ? Evan ? Vana ? Krysalis ? Soheil ?

Sya toujours très prudente se permis 3 secondes de flagellation mentale, pour ne pas avoir laissé d'indications sûres et précises concernant le client. Si. La lettre. Sauf que... tous les officiers étaient enfermés... et seuls les officiers y avaient accès.
Peut-être qu'Eadric se rendrait compte de quelque chose ?
Sa cervelle n'arrêtait pas. Et tant qu'elle n'arrêtait pas, elle n'avait pas besoin de réaliser quoi que ce soit. Il suffisait juste de se concentrer sur la résolution du problème.
Logique. Méthodique. Pragmatique.

________________________________________
"Dans les Ombres, la sécurité."
avatar
Syaméïs
Officier
Officier

Messages : 720
Date d'inscription : 25/01/2016
Age : 34

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sur les îles Brisées, pendant ce temps...

Message par Sonaria le Ven 30 Juin 2017 - 15:52

Les choses avaient vraiment été du coq à l'âne. Une simple mission d'enquête les avais envoyer mariner comme des sardines dans les cages des nagas de la région. Ce n'étais pourtant pas sans trop surprendre la demi-elfe. La petite nouvelle.

    Assise au sol aux pieds de Nelasar quand il lui laissait sa place, ou se relevant pour se tenir aux baraux , elle n'avait pas beaucoup d'espace pour marcher en faisant cogiter son cerveau. Outre leur échappatoire, elle réfléchissait encore sur le pourquoi du comment cette orbe les avais conduit chez les nagas. Regardant les autres cages, sa réponse fut rapide.

Mais elle sortirait de là. Elle ne s'en faisais pas. Elle allait sortir d'ici, ce serais un jeu de patience, et une fois sortis de là...

Elle regardait les nagas passer et venir, marquant leurs ronde et les moments où ils ne les regardaient pas, mais il en restait toujours un...Elle soupirait en essayant de se reposer un peu, des cernes sous les yeux alors qu'elle posait sa joue contre un des barreaux.
avatar
Sonaria
Visiteur

Messages : 16
Date d'inscription : 13/06/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sur les îles Brisées, pendant ce temps...

Message par Linrielle Aubéclat le Ven 30 Juin 2017 - 17:01

Urkia fut surprise de ne voir personne ce matin à l'entraînement. Nessa n'étant pas là pour travailler elle s'entraînait seule. Quand Guznik se leva, elle finit par vraiment se poser des questions, venant alimenter ses réflexions durant l'entraînement.
Quand il décida de partie pour Dalaran pour enquêter, elle le suivit. C'est donc un Guznik affublé d'une Urkia pas jouissez qui mena l'enquête. Qui sait si elle sera une aide ou un fardeau en jouant le rôle du pseudo garde du corps bras croisés visage fermé.
avatar
Linrielle Aubéclat
Maestria
Maestria

Messages : 51
Date d'inscription : 02/02/2016
Age : 27
Localisation : Les montagnes Gandalf!

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sur les îles Brisées, pendant ce temps...

Message par Vana le Ven 30 Juin 2017 - 17:11

Vana revint au camp au petit matin, surprise de trouver bien peu de monde à l'entrainement matinal elle alla d'une tente à l'autre, se renseignant sur les absents et sur le contrat de la veille.. Apres coup, elle s'équipa et voyant Guznik et Urkia qui se mettent en route, leur emboîta le pas à son tour.
avatar
Vana
Visiteur

Messages : 8
Date d'inscription : 10/05/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sur les îles Brisées, pendant ce temps...

Message par Néssa le Ven 30 Juin 2017 - 18:45

Elle était restée froide, n’affichant aucune émotion, n’y réaction au carnage qu’elle avait vu. Préférant occuper son esprit à réfléchir sur une solution de sortie. Sous ses airs de "j’écoute, je dis n’importe quoi histoire d’embêter mon monde et de passer pour une vraie blonde au bulbe profondément ancré ", elle analysait la situation.

Pas question d’essayer cette fois de faire passer Syaméïs par-dessus la cage, cette dernière ayant une protection magique. Pas question non plus d’utiliser le sarcasme comme ruse, afin d’inciter les Nagas à leur ouvrir, ils auraient le droit à des coups pics de leur trident.

Elle avait entendu dans un sifflement "Nagariesque" un nom : Dame Meshkrra.
Tout en réfléchissant, elle tendait l’oreille aux sifflements des gardiens Nagas, essayant d’en apprendre davantage sur cette Dame, attentive sans en avoir l’air, peut-être des détails sur les faits et gestes de cette Dame.

Tout en les écoutant les questions fusaient dans son esprit : Est-ce que les Nagas savaient que l’orbe de l’orphelinat était relié à cette grotte, surement, ils n’avaient pas eu l’air étonné de les voir. Est-ce que le couple enfermé plus loin venait lui aussi de l’orphelinat ? Depuis quand était-il présent ? que savaient-ils ?

Pour autant dire qu’elle ne dormi pas de la nuit. Elle gardait quand même au fond d’elle-même l’espoir qu’un des gardiens soient un peu plus "siflobavard" que les autres et prononce, des paroles les aidant a trouver une solution de sortie, ou peut-être que par le pur des hasards, un sifflement de trop....allez savoir, elle pourrait entendre des informations qu'elle n'aurait pas du entendre.

________________________________________
"Des fois j’ai peut-être l’air de dire n’importe quoi, mais c’est surtout parce que je le dis n’importe comment"
avatar
Néssa
Officier
Officier

Messages : 134
Date d'inscription : 02/02/2016
Localisation : Outre-mer

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sur les îles Brisées, pendant ce temps...

Message par Soheil le Ven 30 Juin 2017 - 20:03

HRP : A ne pas lire pour les plus sensibles (même si je suis restée soft sur les détails).



Et voilà, on commence tranquillement à Dalaran par une balade nocturne, on tombe sur l'antre d'une nécromancienne et on finit dans une cage naga. La routine habituelle quoi !

Tout aurait naturellement mieux se passer, certes. Pourtant, aucun maestria n'avait commis d'erreur à proprement parler. Leurs traces ne seront guère difficiles à remonter pour leurs camarades inquiets. Après avoir rendu visite à un client dans une belle demeure, ils ont été aperçus aux abords de la capitainerie, le poste de la garde, au centre de la ville pour tenter de parler à un capitaine de celle-ci. Apparemment, sans succès, parce que l'elfe en question serait un connard procédurier leur aura soufflé une catin en train de faire le pied-de-grue à côté de locaux. Elle aura même péroré pendant trois heures que de toutes manières, Wayniel s'en foutait complètement de la vie des gamins orphelins et des prostitués, parce qu'ils n'avaient pas la même importance que les mages.

Un gamin dans la rue leur indiquera, contre monnaie sonnante et trébuchante seulement, qu'ils se rendaient "là-bas". Il faudra quelques minutes pour qu'il accepte de souffler, terrifié, le nom d'un orphelinat, la Croix de Rose. Le gosse se débinera ensuite si rapidement qu'un bref instant on aurait pu jurer qu'il s'était téléporté plus loin. Les maestrias restant devront alors traverser l'entier de la ville, se taper plusieurs arrêts obligatoires s'ils ne voulaient pas percuter des contingents revenants du front pour réussir à arriver dans le quartier concerné.

Malaise.
Un vrai malaise.
Quelque chose clochait clairement dans le coin. Il faudra probablement plusieurs minutes pour se rendre pleinement compte du problème : Il n'y avait pas un bruit ici.  Pas d'oiseaux dans le ciel, pas de chats miaulant à la lune, pas de grouillement d'insectes, pas même le vent dans les branches d'un arbre. Même l'activité de la ville leur parvenait comme  étouffée. Les seuls sont peuplant le silence étaient leurs respirations, leurs pas, leur équipement et les mots échangés entre eux.

L'orphelinat leur tendra ensuite les bras. Des bras rachitiques, nécrosés comme la rembarde de fer forgé tordue sur le muret de la petite cour probablement, plus que les bras ronds et aimants qu'on serait tenté d'associer à un lieu dédié à la protection des enfants. Dans la cour, la fine équipe pourra percevoir le lent balancier d'un balançoire suspendu à un arbre unique. Pourtant, aucun vent ne jouait avec leur patience.

Après une flanquée de marche, la porte entrouverte les invitait à se risquer à l'intérieur.  Peut-être qu'un dernier regard attentif vers l'extérieur permettra à l'un d'entre eux de déceler à distance de sécurité du bâtiment, plusieurs gamins, dont leur informateur, inquiets. Surprise, la petite se dissipera prestement.

L'intérieur de l'orphelinat s'ouvrait sur une large pièce, presque vides, hormis deux trois chaises pour faire patienter les visiteurs. Trois portes trouaient les murs et un grand escalier montait sur un premier étage.

S'ils se décident pour une fouille attentive, ils découvriront ainsi au rez :

- Le réfectoire : Si la cuisine adjacente avait émis un fumet de nourriture, il aurait été aisé de s'imaginer que les habitants des lieux allaient bientôt se presser pour une bataille rangée de petits pois lors du repas du soir. Les assiettes et couverts se dressent, alignés au millimètre comme si quelqu'un avait mesuré la position de chaque élément. Plus à "hauteur", Guznik découvrira sur les rebords de la table en bois quelques griffures et tâches sombres. Sous la table, il notera que le parfait de l'endroit est ruiné par une profusion de tâches, des creux et des griffures devant chaque chaise.
- Le bureau : Parfaitement rangé, l'office se composait d'une bureau en bois précieux, d'une chaise apparemment confortable et deux autres nettement moins, ainsi que d'une série de bibliothèques contre les murs. Les étagères contenaient toutefois non pas de la littérature mais une série de registres variés. Sur la table de travail s'en trouvait d'ailleurs un ouvert sur une liste de dates, de noms, ainsi que le numéro d'un lit.
- Une porte menant probablement vers la cave.

A l'étage, l'escalier mène vers une aile droite et une aile gauche, de même disposition. Deux portes le longs d'un couloir et une pièce à chaque bout.

A gauche :
- Une salle de classe : Des rangées de pupitres sont tournés vers un tableau noir absolument propre. A coté du "bureau du maître" une zone semble avoir été lavée, frottée, très récemment, la veille peut-être. A chaque bureau, le ou la plus curieuse notera la présence de griffures, de tâches sombres et d'usure comme si du métal avait frotté avec régularité contre le bois.
- Un dortoir : Sur les quinze lits, quinze corps d'adolescents elfes nus semblent paisiblement dormir. Aucune flétrissure ne vient maculer les chairs parfaites tant en formes qu'en coloris. Les cheveux sont parfaitement coiffées, longs et les visages des jeunes hommes ne semblent qu'endormis. Il suffira toutefois de toucher la peau pour en constater la fraîcheur et le toucher proche de la porcelaine. 7 bruns, 1 roux et 7 blonds.
- Un second dortoir : Un passage récent a dérangé le propre de l'endroit comme s'il avait été fouillé de fond en combles. Sur les quinze lits, quinze corps d'adolescentes elfes nues semblent dormir paisiblement. Faciès et corps correspondent à une certaine idée de la perfection elfique. 7 brunes, 1 rousse et 7 blondes.
- La dernière salle dégage une odeur horrible de charnier. Des corps y sont alignés avec une certaine dignité presque comme si quelqu'un avait voulu leur rendre hommage. Néanmoins, les tâches de sang indiqueront rapidement que les corps ont été déplacés. Les dépouilles en elle-même, parfois mangées par les asticots, sont pénibles à regarder : Très jeunes ou adultes, ils présentent tous les marques de sévices et de tortures, des mutilations, parfois d'origines sexuelles.  Contrairement aux dortoirs visités, les défunts pourrissent normalement et ne sont pas aussi proche de "la perfection". Cheveux trop courts, poids excédentaire ou au contraire trop rachitique, dents de travers, marques de naissance. Bref, des gens "imparfaits".

A droite :
- Une salle de classe : Des rangées de pupitres sont tournés vers un tableau noir. Un seul bureau est légèrement décalé par rapport aux autrs. A nouveau, un œil attentif pourra noter la présence de griffures, de tâches sombres et d'usure sur le bois.
- Un dortoir : Sur les quinze lits, quinze très jeunes garçons - entre 5-7 ans- reposent. Tous blonds, avec des boucles charmantes, ils ressemblent à des poupées parfaites que les nantis aiment offrir à leurs enfants.
- Un second dortoir : Sur les quinze lits, quinze très jeunes filles - entre 5-7 ans - reposent. Toutes blondes, toutes avec des boucles charmantes et souples sur leur peau délicate, elles paraissent à tout moment pouvoir s'éveiller.
- Dans la dernière salle du fond, quelqu'un parait avoir piqué une crise de colère. Des centaines de jouets variés, des puzzle, des nounours et des poupons, brisés semblent avoir été envoyé contre les murs. Quinze landaus sont disposés contre un mur. Vides.

Sans traces réelles du passage des autres maestrias, vous vous décidez finalement à aller jeter un œil à la cave.

En bas des escaliers, après le passage d'une porte ornée de plusieurs runes, une étouffante aura nécrotique vous prendra probablement à la gorge. Tous les murs s'ornent de séries de runes différentes. Entre les runes impies pour améliorer les résultats des rituels de ce type mais aussi des runes de protections purement arcaniques pour "cacher" l'usage fait à cet endroit, même pour un profane, il est rapidement clair que l'endroit est l'antre d'un ou d'une nécromancienne de haut vol. Artelle s'amuserait probablement comme une petite folle à tout analyser.

De chaque côté de la pièce, des rangées de boîtes : des cercueils découvrirez-vous vite. Tous sont étiquetés selon une logique qui semble précise mais qui vous échappera sur l'instant. Un autel trône au fond de la pièce, avec un épais grimoire - fermé -, des ustensiles variés pour l'embaumement mais la pratique de la magie et nécromancie en général, ainsi que de quoi placer une épée. Ceux qui ont connu le Norfendre, vous pouvez avoir certaines rémanences de ce qui a pu se faire à la Couronne de glace.

Par terre, presque au centre de la pièce, parfaitement incongrue, une grosse orbe de transposition inactive paraît abandonnée à la hâte.
avatar
Soheil
Mercenaire
Mercenaire

Messages : 69
Date d'inscription : 22/01/2017
Localisation : Sur la branche d'un arbre, en train de lire ou de parler..

Revenir en haut Aller en bas

sur les iles

Message par Fin le Ven 30 Juin 2017 - 20:07

Fin était calme, trés calme essayant de ne pas trop bouger de cette cage, regardant les maestrias enfermer avec elle, aucune panique chez elle, elle essayer d'analyser la situation réfléchissant comment pouvoir sortir de cette endroit. même aussi petit soit il la moindre petite chose, elle n'y passait pas a coté, mais rien, absolument rien ne lui venait en tête ne serais ce que le crochetage, mais la encore impossible avec la magie.
avatar
Fin
Mercenaire
Mercenaire

Messages : 127
Date d'inscription : 04/02/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sur les îles Brisées, pendant ce temps...

Message par Soheil le Ven 30 Juin 2017 - 21:20

- A ne pas lire tout de suite pour les Maestrias qui n'étaient pas là à la mission d'hier -

Après le petit instant de flottement d'une téléportation désagréable durant lequel les estomacs s'essaient à la danse troll ou se demandent encore où ils doivent reprendre place, les maestrias découvrirent avec une part d'effroi la situation merdique dans laquelle ils s'étaient fourrés. Plus serrés que des sardines dans une conserve, parfois lovés contre les barreaux de métal couleur bronze étrange des naga, ils étaient purement et simplement en cage.

Le rebord inférieur de la cage était assez profondément enfoncé dans le sable. La porte surélevée se refermait d'un verrou antique et solide, mais sans difficulté outrageuse apparente. L'examen de Nelasar révéla rapidement que la serrure était toutefois piégée magiquement. La cellule se surmonte d'un plafond du même métal  et les barreaux semblent pénétrer ce toit de chaque côté comme les tuyaux d'une station de pompage. Bien que les maestrias ne puissent voir l'extérieur, peut-être que certains se souviendront que les différentes geôles d'une certaine mission aquatique étaient surmonté d'une gemme.

Un peu bousculés et sans place pour s'asseoir, tous excités lors de la venue d'un naga passablement hilare en voyant la prise involontaire, ils ont découvert que tenter de sortir leurs membres de la cellule provoquait une décharge électrique  pour le concerné et tous ceux proches de lui. Salve-Serre, quant à lui, s'est dévoué pour tester l'utilisation de la magie en cherchant à châtier le reptile. Assez désagréablement, sa magie ne fonctionna pas mais en plus il se sentit étrangement vidé d'une part de son énergie. Néssa et Syaméïs tentèrent bien de creuser, mais outre la difficulté de se baisser et avoir la place pour creuser avec une troupe maestria presque continuellement collée à soi, le sable n'était pas assez humide pour bien vouloir permettre le manœuvre.

Un second myrmidon rejoignit vite le premier afin de se gausser du malheur des prisonniers. Après un bref échange, ils décidèrent que les prisonniers foutrement bavards avaient surtout le droit de la boucler. Aussi, armés de leur trident, les nagas se prirent pour des braves paysans et les maestrias furent le foin à fourrager. Picotés de partout, il leur viendra peut-être à l'idée de la boucler un peu ou du moins de limiter les échanges au strict minimum.

Entre tentatives à tour de rôle de grappiller du sommeil, semi-embrouilles par manque de place, séances d'acuponcture naga et gênes de vessie, les maestrias auront toutefois tout le loisir de faire un état des lieux.

A côté d'eux trois autres cellules, une seule est occupée par un couple, un homme et une femme, queldorei. Plutôt encore solides en apparence, la capture doit être récente. Ils ne répondent toutefois pas, malgré une tentative de gaillard qu'on devinera mage rien que par son arrogante posture et les trois mots qu'il a tenté de glisser avant de s'en manger une sévère de la part d'un myrmidon zêlé.

En fond de grotte, un autel-laboratoire est rangé et apparemment pas utilisé dans les derniers jours. Les fioles et alambiques sont alignés avec soin. A côté, un de ces étranges cercueils avec le code, que Nelasar vous déchiffrera : "Femme, 15, Queldorei, Arcanes. Blonde. ". Il aura le bon goût de ne pas vous donner le prix indécent. A noter que le cercueil est ouvert mais de votre position vous ne voyez pas s'il est vide ou non.

Aux quatre coin de la grotte spacieuse, des piliers dorés torsadés avec une sorte de perle bleutée à leur sommet luisent légèrement de magie.

Les relais de gardes se font toutes les quatre heures, par deux. Le plus bavard informera que Dame Meshkrra viendrait voir la nouvelle marchandise et procédé à la suite des tests, peut-être dans la soirée ou la semaine prochaine.  Hormis cela, ils échangeront surtout en nazja, sauf quand les maestrias tenteront de parler trop longuement à leur goût ou les insultes et ordres seront faits en orc.
avatar
Soheil
Mercenaire
Mercenaire

Messages : 69
Date d'inscription : 22/01/2017
Localisation : Sur la branche d'un arbre, en train de lire ou de parler..

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sur les îles Brisées, pendant ce temps...

Message par Sonaria le Sam 1 Juil 2017 - 4:17

Une petite musique jouait en haut des marches de l'Abracadabar... Clavecin, un bâtiment passant avant qu'il ne sois rejoint d'un violon... Une valse lente jouant avant de passer dans les graves... 

        La soirée se faisait tard dans le café, on rempilais les tasses à cafés fraîchement lavée les une sur les autres, dans un geste presque mécanique, régulier. On papotais encore de-ci et là des derniers potins de la citée volante, la ville s'endormant doucement sur ses deux oreilles comme n'importe qu'elle journée, ignorant encore tout du drame qui avais sévis sous leur nez.

        Sur le rebord d'une petite table de chevet, posée à côté d'un lit aux draps frais et pas encore défais, un gnomophone jouait la valse qui s'entendait depuis le bas des marches du café. Allouée par une demi-elfe, la chambre faisais cinq mètres sur spets, et donnais sur la rue par un petit balcon de taille modeste orner d'une balustrade d'entrelas.

        Alignée sur le balcon où Sonaria avais refermer les rideaux pour la nuit était alignée une baignoire aux styles humains, blanche et aux ornements humains dorés. De l'eau chaude s'élevait un parfum qui sentais le jasmin et les herbes pandaréen, ainsi qu'une touche de sel de bain qui saurais réduire à un souvenir l'odeur de sang et d’iode qui la suivais depuis qu'elle était sortit de cet orphelinat.

        On fêtais encore tard dehors le solstice d'été, et dedans comme dehors , tard dans la nuit, il faisait encore une chaleur sèche, alors que la lumière des braseros jouait entre les pans des rideaux aux couleurs du Kirin Tor.

        Balançant d'un pied à l'autre, presque grogie et laissant une bouteille de vin à moitié remplis sur son bureau, la mi-elfe suivais les mouvements de la danse, passant un pied devant l'autre sur le sol de marbre froid, dodelinant de la tête de droite à gauche , les yeux clos, les pieds nu, nue. 

        Les deux jours furent compliqués, c'étais le cas de le dire, l'orphelinat lui laissais un goût amer, encore plus amère que celui de l'air de la grotte où ils avaient été retenue. Elle c'étais enfuis, et elle-même n'étais pas sûre de si on avais retrouver la jeune fille qu'ils cherchaient ou non. 

         Passant une jambe pardessus la baignoire, elle plongea ses formes, son dos à la porte derrière elle et face vers le balcon où jouait les lumières des fêtards nocturnes, les bras languis le long des rebords du bassin qui débordait comme une cascade du surplus d'eau qui forma une petite piscine autour d'elle.

       Lasse, languis, paisible, et très légèrement ivre. Voilà ce qu'elle concédait une bonne soirée pour se laver des horreurs de la journée. Elle souhaitait tout le réconfort possible au capitaine avec qui elle était rester, et lui avais fais une promesse si les choses ne s'arrengeais pas pour lui. Elle avait au moins fais un demi-mensonge en faisant entendre que c'étais lui qui avais dépêcher les paladins de la Main d'Argent qu'elle avait fais appeler... Maigre début, mais cela saurais l'aider, quelque part.

        Elle l'avais vu presque pleurer devant les corps qu'il inspectait, et elle c'étais sentis prise d'empathie pour tout le monde autour d'elle, sombrer dans les ténèbres....était-elle vraiment comme elle l'avais raconter au Salve-serre? Sa volonté, avant le reste...hé bien, elle savait où poser sa volonté.

       Posé sur un petit bureau d'étude, son libram étais ouvert sur ce qui étais auparavant une page immaculé. A l'encre rougeâtre elle avait inscrit le nom de la gérante de l'orphelinat en plein milieux de page, "Virja Prairie-Guillerette", suivis juste en dessous de ses crimes commis, rédiger non-pas par méthodisme mais par une passion et une colère brûlante. C'étais la moindre chose qu'elle pouvais faire pour rendre justice, promettre la mort de cette femme, où qu'elle sois. Surmontant son nom, elle avait tracer un grand cercle blanc, contenant un unique crâne entouré d'une auréole de fer aux pointes tourner vers l'extérieur.

       Demain la Main recevra son rapport, puis l'ordre l'enverra au Kirin Tor. Accompagner d'une demande d'ouverture de dossier pour la gérante de l'orphelinat, et d'une mise à prix de sa tête.

      Elle se laissa fondre dans son bain, s'y immergeant alors que le son de la valse devenait étouffer à ses oreilles pointues. Sa tête disparaissant sous les eaux savonneuse, ses jambes remontèrent, sortant de l'eau. Luisante. Pour se croiser de l'autre côté. Ses cheveux d'un noir chaud remontant à la surface comme tant de tentacules entremêler négligemment.

      "Demain serait un nouveau jour", pensait-elle avec optimisme, c'étais une nouvelle chasse à la sorcière qui s'annonçais.

avatar
Sonaria
Visiteur

Messages : 16
Date d'inscription : 13/06/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sur les îles Brisées, pendant ce temps...

Message par Nelasar le Sam 1 Juil 2017 - 12:27

Nelasar passa la nuit au campement avec les autres, il n'en avait rien montré aux autres, mais cette mission l'avait éprouvé.

Placé dans un coin bien à l'abri des regards, il n'eut aucun mal à s'endormir. Néanmoins il fut réveillé plusieurs fois en sursaut par un bruit ou un cauchemar, qui aurait pu le dire ?

Il participa à l'entrainement avec ses camarades, mais ne se joignit pas à Urkia qui l'avait invité la veille à lutter avec Nessa et Guz'. Pas fou. Pas aujourd'hui.
Une fois l'entrainement achevé il prévint l'un des officiers qu'il retournait à ses occupations, rajoutant par la suite qu'il reviendrait probablement le soir ou le lendemain.
avatar
Nelasar
Mercenaire
Mercenaire

Messages : 57
Date d'inscription : 17/08/2016
Age : 25

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sur les îles Brisées, pendant ce temps...

Message par Glawurt le Sam 1 Juil 2017 - 17:12

La mémoire du troll lui était revenu bien vite, notamment grâce aux efforts de Néssa et Naestrae qui se chargèrent de le guider à travers ses souvenirs épars répandus à chaque coin du campement. Les détails étonnement précis qu'évoquèrent l'amnésique confirmaient que ce mal, bien que singulier, ne serait que passager.

L'entraînement fut tout d'abord gênant ; bien que le troll avait regagné ses quartiers habituels avec docilité la veille, il avait encore du mal à sociabiliser avec certains autres collègues. Étrangement, les exercices aidèrent encore le souffrant à recouvrer d'autres fragments de mémoire. En somme, ce fut un passage bénéfique pour lui ; réaliser l'étendu de ses capacités depuis qu'il avait rejoint l'Académie le conforta dans sa situation.

Il finit après une journée, par s'exprimer aux autres avec la familiarité qu'on lui connait mais avec un détachement encore palpable. S'éloigner du groupe et passer du temps seul n'est pas inhabituel et ne l'a jamais été pour lui, mais désormais, au lieu de retourner à ses recherches ou ses entraînements personnels, le troll semble s'isoler pour réfléchir. Ceux de passage au laboratoire pourront le voir au milieu de piles de cahiers et notes, en train de relire calmement l'ensemble de ses travaux, comme à la recherche d'un message caché écrit entre les lignes. Habituellement, il ne se passe pas un jour sans que la disposition du matériel alchimique change du tout au tout tant l'apothicaire fait preuve d'engouement, mais depuis son retour, le plan de travail était resté figé.

C'est dans un calme faussement serein qu'on pourra le trouver, seul, contemplant soit ses haches, soit ses notes. Mais le vent soufflant paisiblement sur les hauteurs de Suramar ne suffit pas à cacher l'évidence ; Quelque chose trouble encore le troll.
avatar
Glawurt
Académicien
Académicien

Messages : 64
Date d'inscription : 05/12/2016
Age : 19

Revenir en haut Aller en bas

sur les iles

Message par Fin le Sam 1 Juil 2017 - 19:11

Après une nuit dans cette cage, une journée entière, serrer comme des sardines,on ne pourra jamais dire que les Maestrias non jamais étaient aussi prés. quand le lendemain tous ensembles cherchant comment s'en tirer,avec un peu d'aide de la Quel'dorei plus loin, on vit un moment la cage s'ouvrir, la libération libre, Fin se disait cela dans sa tête. revoir le jour voila a quoi elle pensait,et ces enfants,a une personne spécial chère a son cœur a qui elle pensait. voila ce qui la fit tenir, puis libre, elle combattait avec ces compagnons et sortir enfin de ce cauchemar, le lendemain de ce périple, elle allait comme tout le monde a l'entrainement, comme ci rien de la veille ne c'était passé.
Dans la journée, elle se préparer pour aller a son rendez vous,on la verra pas au soir du 1ier a Surmar, elle laissera un mot a Syaméïs comme quoi elle sortait pour la nuit et la journée du lendemain.
avatar
Fin
Mercenaire
Mercenaire

Messages : 127
Date d'inscription : 04/02/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sur les îles Brisées, pendant ce temps...

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 8 sur 11 Précédent  1, 2, 3 ... 7, 8, 9, 10, 11  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum