Sur les îles Brisées, pendant ce temps...

Page 4 sur 12 Précédent  1, 2, 3, 4, 5 ... 10, 11, 12  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Sur les îles Brisées, pendant ce temps...

Message par Syaméïs le Ven 10 Fév 2017 - 9:18


Syaméïs, après quelques heures de sommeil réduites, aura fini par disparaître de la circulation visuelle.

Surveillant simplement Sorath à distance, plongée dans les ombres, elle l'aura vu lire, végéter, souffrir.... Krysalis avait dit que ce serait bientôt pire pour elle.

Et puis les premières lueur du jour, et avec elles, l'entraînement.

Comme tous les matins, course, étirements, musculation... avant que le groupe se sépare pour des entraînements plus spécifiques.
Là encore, plus de Syaméïs pendant quelques heures.

Les yeux de la jeune elfe restent eux portés sur chaque académicien, chaque recrue, les observant dans leur entrainement personnel, leur investissement, leur comportement.
Elle prendra particulièrement garde à Chapeau et Honalia, et plus par curiosité, Nelasar et Soheil si jamais ils sont dans le coin.

Enfin, ré-apparition, pour partir à l'aventure, un peu d'escalade sur les falaises du coin.

( N'hésitez pas à me donner des informations vis à vis de vos entraînements/investissements/comportements/sujet d'étude... merci ! Wink)

________________________________________
"Dans les Ombres, la sécurité."
avatar
Syaméïs
Officier
Officier

Messages : 741
Date d'inscription : 25/01/2016
Age : 34

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sur les îles Brisées, pendant ce temps...

Message par Soheil le Ven 10 Fév 2017 - 11:09

Comme annoncé à Salve-Serre, je m'étais fait la malle le jeudi, dans la nuit juste après mon quart, prévenant mes petits camarades Guznik et Honalia que le lendemain, je serais pas à Suramar et qu'il fallait qu'ils se assurent la surveillance à deux. Pour faire passer la potion au gobelin, je lui ai fait miroité une bouteille d'alcool un peu plus originale que du rhum. Puis, j'ai mis les bouts avec mon paquetage, mon tigre et les premières lueurs du jour.
 
Ma carcasse en pleine forme et moi, on s'est repointé que vendredi midi. Aux côtés des provisions communes, j'ai déposé une boîte, contenant des pâtisseries outrageusement grasses et sucrées, un pot de miel et un sac de toile de fruits/légumes qu'on ne dénichait pas à Suramar. A la réserve de boissons, j'ai simplement ajouté une bouteille de rhum supplémentaire. La seconde bouteille, celle pour Guznik, restait soigneusement cachée dans mes fontes.
 
Avant de reprendre mon petit train-train, j'ai fait un dernier écart devant Sorath. Sans m'attarder - vu les enchantements sur mon matériel, ça serait cruel - je lui ai fourré un sachet de tissu vert dans les pattes. "Infusion", lui ai-je précisé. "Deux cuillères dans de l'eau chaude, un peu de miel si t'aimes. " Un sourire aimable s'esquissa brièvement sur mes lèvres. "Peut-être que ça t'aidera à dormir un peu." Lui expliquer le pourquoi et le comment de ce qu'il y avait dedans n'avancerait à rien aussi ai-je passé tout ça sous silence.
 
Alors que j'allais me barrer pour ma petite excursion habituelle pour reconnaître les lieux et préciser mes cartes, le moutard - soit-disant un Soheil modèle réduit de type adolescent malingre et en pleine puberté - est arrivé au camp avec une pseudo-urgence ultime. Sa Maîtresse, ma délicate et charmante ancienne épouse, avait, apparemment, encore réussi à se fourrer dans une embrouille. Lié par contrat, il fallait naturellement que je rapplique pour lui sauver les miches. Vu la tronche de l'apprenti, ça sentait le motif futile à plein nez. Mais, même si je n'avais aucune envie de me coltiner ses elferies, elle me payait assez grassement pour que je daigne bouger mon auguste séant. Pour décoller le regard du gamin enamouré de Syaméïs ou Sorath et réussir à lui faire incanter correctement un portail pour notre destination, un taquet claqua, sonore, sur son crâne. Le soulever et le traîner à l'écart constituèrent la seconde étape du plan pour qu'il cesse de les fixer bouche bée et ne pas polluer d'arcane l'air de la petite rousse.
 

Je disparus tout le reste du jour et une large partie de la soirée. 
avatar
Soheil
Mercenaire
Mercenaire

Messages : 100
Date d'inscription : 22/01/2017
Localisation : Sur la branche d'un arbre, en train de lire ou de parler..

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sur les îles Brisées, pendant ce temps...

Message par Soheil le Sam 11 Fév 2017 - 16:43

Drôle de soirée.
 
Pas qu'on se soit spécialement fendu la poire, quoique l'affaire de la Forge Chaude, de la craie ou de Croc-Funeste m'avaient arraché des vrais rires, je sous-entendais plus de mon ressenti personnel. J'avais passé la journée et le début de celle-ci à régler les histoires pourries de ma Magistrice "favorite". Les contrariétés, des peccadilles à l'origine, avaient pris des proportions dantesques à cause d'égos surdimensionnés. Et il n'était même pas question du mien, cette fois-ci ! L'apogée de la connerie avait culminée avec une tentative enfantine d'assassiner ma cliente très particulière. Après un combat pas des plus intéressants, mes lames avaient successivement empalé le garde-du-corps de l'adversaire et celui-ci.
 
Sauf que. Réflexe à la con, ce crétin d'humain avait eu l'excellente idée de tenter de se désembrocher à l'aide d'un transfert vers l'arrière. Vues mes lames, le coté précipité et le fait qu'il allait se vider plus vite de son sang une fois les trous "libres", l'idée tenait de la connerie ultime. Du coup, ça a rapé sur un os et ça a bousillé le fil. Enfin, y a une sorte de petit pli en bordure de tranchant et ça me rend marteau depuis que je l'ai constaté. Résultat, j'arrive pas à pioncer. Ouais, parce qu'un défaut balafre mon arme. Oui, le truc me causait plus de soucis que cette histoire d'Ombre. Ouais ça tournait à l'obsession.
 
Alors je suis allé courir. Comme un dératé ou au petit trot, en armure, au milieu des ruines. Comme sur la plage des Bois des Chants Eternels. Comme un couillon suicidaire, mais personne avait besoin d'être témoin de ce pan-là de ma stupidité consciente et volontaire. Entre fuite, dérobade et simples pas de course, l'exercice éclaircissait mes méninges et dissipait l'agacement plus efficacement que tous les palabres réunis.
 
En sourdine, comme des mélodies tournants en boucle, je cogitais : Sur le projet de Chapeau - faudra que je note son vrai nom quand même la prochaine fois -, sur Adrÿelle la délicate, sur Syaméïs foutrement trop tranquille parfois, sur Korlak et ses bêtes, sur Anyel ou Nel, sur Salve-Serre qui, au final, m'horripilait moins qu'escompté mais surtout sur Krysalis : Ma petite énigme favorite du moment. Même si dans la silencieuse cohorte, ses mots plus prolixes et son attitude la rendait plus abordable, il planait autour de la petite mage suffisamment de zones d'ombre pour aiguillonner mon insatiable curiosité. Et je ne parlais pas que du fait que je n'avais toujours aucune idée de si j'avais à faire à un ou une elfe.
 
Plus complexes que les loustics de la hache, rassembler les informations habituelles pour cerner, bien que succinctement, les personnages et définir comment les gérer en combat, me prenait un peu plus de temps. Evidemment, il me restait les longues séances d'entraînement et les passes d'armes pour les techniques et les capacités, ainsi que des centaines d'heures, voire des années, de discussions pour avoir une réelle idée de qui ils étaient. Néanmoins, j'avais réussi à réveiller suffisamment mon propre intérêt pour eux pour réussir à me rappeler de leurs noms. En soi, cela tenait du petit miracle puisque ma curiosité prenait rarement en compte les gens, ces autres que je tendais à considérer comme des cadavres en souffrance. Raisonnement de vieux de con certes, mais lorsque la majorité de ceux-ci réussissait à s'abimer dans des fins du monde apocalyptique pour une histoire de cul ou d'honneur, à pleurer sur la vie si compliquée/injuste, à être blasé alors que je peinais même à les considérer déjà adulte, je n'arrivais simplement pas à me motiver suffisamment pour dépasser le stade de la condescendance paternaliste et d'un semblant de politesse pour les éphémères.
 
Bref. Vu que je retenais une dizaine de noms, mon passage dans les rangs des Maestrias débutait sous les meilleurs auspices et ce malgré mes pieds cramés à la première mission. Comme quoi, tout tenait souvent d'un détail à la con.
 
Un flétri en moins à Suramar et un jus de fruit plus tard, je rejoignis l'entraînement de la troupe. Même si j'étais assurément moins agile qu'un Nel, moins rapide qu'un Anyel et moins fort qu'un Korlak, je ne peinais pas un instant à suivre le rythme imposé. Les réjouissances communes terminées, j'avais temporairement mis les voiles pour méditer dans mon coin, à défaut de l'avoir fait avec l'aube. Puis, après les corvées usuelles de la vie au grand air et un peu de toilettes, Naur avait besoin de se dégourdir les pattes aussi suis-je reparti dans une de mes expéditions. Si un curieux m'emboîtait le pas, l'exploration consista surtout à se trouver un perchoir adéquat sur un arbre pour y roupiller enfin sous l'œil bienveillant et protecteur du grand tigre roux. 
avatar
Soheil
Mercenaire
Mercenaire

Messages : 100
Date d'inscription : 22/01/2017
Localisation : Sur la branche d'un arbre, en train de lire ou de parler..

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sur les îles Brisées, pendant ce temps...

Message par Nelasar le Sam 11 Fév 2017 - 20:33

Une nouvelle fois, la nuit n'avait pas été de tout repos grâce au joyeux bordel que certains avaient fait juste à côté de Nelasar. Il n'avait rien dit, pas bougé, juste continué à alterner entre son demi-sommeil et l'écoute de la conversation.


C'est presque avec joie qu'il prit son quart avec Korlak. Pas de conversation dépourvue d'intérêt. Juste de la surveillance ponctuée d'un ou deux échanges bref.

Une fois encore, il avait sentit un furtif rôder dans les parages, probablement un jeune sans expérience vu tout le bruit qu'il émettait malgré son camouflage. L'envie de le poursuivre et le coincer était bien là. Mais son état avancé de fatigue lui faisait rapidement perdre la trace du furtif, comme plus tôt dans la soirée.



Il était revenu auprès de son collègue tauren en grognant, loin du Nelasar qui faisait n'importe quoi quelques heures auparavant. Il l'avait vaguement informé de ce qu'il avait sentit, sans plus d'explications. Ce n'était pas comme si il n'avait pas avertit son beau-frère de toute façon. L'un des furtifs Maestrias finirait bien par l'attraper.



Après son quart, il disparu une nouvelle fois. Mais certainement pas pour dormir.


Il ne revint que peu avant l'entrainement, et prit Syaméïs à part rien qu'une minute pour l'avertir qu'un furtif rôdait dans le coin.

Pas que ça l'enchantait de "livrer l'information". Mais mieux valait qu'au moins les "éclaireurs" soient au courant.

Une fois fait. Il alla s'entrainer avec les autres, avec l'enthousiasme habituel du type qui est aussi sociable qu'un chaise. Il fit néanmoins l'effort de parler un peu, tout en jetant des coups d'oeil fréquents à Sorath.
Il lui avait amené quelques livres sur les relations sociales qu'elle avait demandé la veille, en espérant qu'elle arriverait à penser à autre chose.
avatar
Nelasar
Mercenaire
Mercenaire

Messages : 74
Date d'inscription : 17/08/2016
Age : 25

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sur les îles Brisées, pendant ce temps...

Message par Korlak le Dim 12 Fév 2017 - 4:34

Avertie de la présence du furtif Korlak décida de prendre pour le prochain quart un de ces garns. Gorm était son petit nom il arrivait on ne sait comment a être plus imposant que ceux éventuellement croisé auparavant,silencieux et calme le garn ne rompra le silence que de quelque reniflement discret ,tenu solidement en laisse par une chaine la bête avait été entrainer a ramener d'éventuel fuillard vivant ou mort selon les besoin. Korlak n'aura ceci dit pas la gâchette facile préférant lacher ça bête qu'en cas de réel besoin.Pour le reste a propos des quarts Nel résume bien les choses.

Korlak retournera ensuite pioncer dans ce qui lui sert de baraque... Une veille tante rafistoler plus d'une fois qui ne sert qu'a couvrir le peu d'affaire qu'il transporte du matériel principalement,quel que cigare,deux trois bouteille de rhum et deux trois objet pour s'occuper. Il dormira paisiblement entourer de sept boule de poils pour garder les lieux et s'ervir de coussin a l'occasion et sur tous il est pas en train de sauter d'un demi pont foireux a un autre en risquant de tomber dans la douce étreinte de la mort... Oui même si sa ne le paralyse pas loin de la il a peur du vide. Mais pour quoi être venu a une tel mission me direz vous ? Faut bien taffé pour être payer.

________________________________________
''Du sang,des tripes et encore une journée bien remplie...''
avatar
Korlak
Mercenaire
Mercenaire

Messages : 37
Date d'inscription : 28/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

Sur les Iles brisés

Message par Fin le Dim 12 Fév 2017 - 10:55

Fin,rester pour le moment chez elle avec sa fille on la vie que très peu.A part pour les entraînements comme tout les matins.
Hier alors que son épouse devait partir pour une mission, Fin n'y participer pas.
Après le briefing elle rentrait.
Elle entendue son épouse dire que la mission était fini.Il était très tard quand Fin se rendit au camp Honalia avait demander a Fin si elle pouvait discutée,une discutions qui prit une toute autre tournure.Fin très fâcher rentrer au camp de retour,dans la nuit très tardivement.
Ce matin, encore fâcher, elle s’entraînait donc avec ces compagnons "Étirement, pompes, courses autour du camp ect...mais Fin de montrait pas cette colère,elle fit tout ce qu'on lui demandait, puis déjeuner et partie de retour dans son coin pour méditée,et discutée un peu avec Adryelle.
avatar
Fin
Mercenaire
Mercenaire

Messages : 146
Date d'inscription : 04/02/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sur les îles Brisées, pendant ce temps...

Message par Glawurt le Dim 12 Fév 2017 - 15:45

Une fois réveillé, Chapeau (certains l’appelaient encore Gal'karu) était allé monté la garde, le bras gauche encore invalide. Quoique il assure à ses camarades de quart que ;

"Nan mais, ça aurait déjà mieux guéri si on m'avait laissé pioncer une nuit complète."

Il redouble d'effort pour lutter contre le sommeil et palier à son handicap, mené par la satisfaction d'être enfin devenu académicien. Mais l'agréable souvenir s'estompe lorsque le troll laisse son esprit divaguer et qu'il se remémore la première fois qu'on l'a réveillé pour qu'il prenne son quart. Il avait eu droit à une tasse de thé bien chaude, une tasse de thé préparée par ...


Sorath.. Son état inquiétait le troll tout autant que les autres. Tandis qu'il imaginait la petite silhouette de Carotte diminuée par ses obscurs maux prostrée à l'écart du camp, deux sentiments pouvaient se lire dans ses yeux. La compassion déjà, parce qu'il n'avait beau avoir aucune idée de ce qui arrivait à la pauvre arcaniste, il voyait aussi bien que chacun le résultat de cette mystérieuse mésaventure. Ensuite, la confusion, Gal'karu se doutait que cela avait quelque chose à voir avec sa condition d'elfe de sang, mais contrairement aux compatriotes de Sorath, il n'avait aucune idée à quoi cela correspondait et faisait preuve de trop de tact pour oser demander des précisions à quiconque.



Un peu moins allègre tandis qu'il ressassait la tourmente d'un camarade, le néo-académicien Chapeau s'attelle néanmoins à la besogne de la garde avec autant de professionnalisme que possible. Il communique ses déplacements à Evangeline et Linrielle et cherche inlassablement les meilleurs coins où guetter l'arrivée d'un trouble-fête.
Lorsqu'il se lèvera enfin, le soleil rencontrera le regard d'un troll rafraichi par la rosée matinale et qui attendait vraisemblablement de pouvoir assister au réveil de l'astre qui les avait abandonné à la pluie la veille, tout comme il attendait d'assister au réveil du reste du camp pour l'entraînement.


L'exercice matinal se fait sans rechignement, même avec la blessure. Il l'avait promis. Suivant avec dévouement les instructions du Salve-Serre, Chapeau court, souffle, serre les dents et s'essaie même aux pompes à une main... Il suffit d'un coup d’œil pour voir qu'il n'avait jamais essayé auparavant.


Plus tard, après l'entraînement collectif, il s'obstine à vouloir affûter ses compétences au combat, même avec un bras inutilisable.

"On sait jamais quand on sera blessé en pleine action !" invoquait-il pour justifier l'exercice juste avant de proposer à un partenaire d'entraînement bien plus expérimenté que lui de faire quelques passes.


Après quelques coups d'épée d'entraînement sur les doigts et dans le dos, le troll congédie son partenaire en le remerciant et juge que sa blessure lui laisse l'opportunité parfaite pour se remettre au lancer de couteaux. Il partit en direction des montagnes, pas trop loin du camp mais juste assez pour ne pas risquer de blesser quelqu'un, accompagné seulement du roman d'amour torride enchanté dont il se servait pour cible et qu'il avait gardé on ne sait où. À tout hasard, il essaie avec son poignard... parfaitement inadapté. Alors il s'acharnera sur la couverture déjà malmenée du bouquin avec le couteau de lancer que Syaméïs lui avait confié il y a déjà de cela presque un mois.


Il se rappelait avoir entendu Anyel dire que pour rien au monde il ne se risquerait de perdre un des couteaux de Sya', et étrangement, c'était la seule arme qui avait survécu à la mission du bastion Gangrâme. Son coutelas fétiche qui datait de l'ancien empire Gurubashi ? Dans la gangrelave. Son acquisition favorite, le sabre courbe en acier ? Aussi dans la gangrelave. Pas de gangrebol. Mais ce couteau, lui était encore là, par chance ou bien parce qu'instinctivement, le troll savait qu'il ne fallait pas le perdre ou peut-être bien que c'était en réalité cette arme qu'il avait le moins envie de perdre ?



Après l'entraînement qui s'est révélé moins fructueux qu'il ne l'espérait, Chapeau demande un portail pour Dalaran, il dit vouloir partir sur le champ sur la piste du fourbe gobelin de hier et prétend avoir quelques connaissances dans les bas-fonds qui sauraient peut-être le guider. Lorsqu'il s'en va, il emporte avec lui une grande partie des affaires qu'il garde habituellement au camp, ne laissant derrière lui qu'une maigre sacoche. Il a arrangé son armure de cuir pour dissimuler son bandage et la blessure s'est apparemment déjà suffisamment régénérée pour qu'il puisse faire semblant d'être valide. C'est ainsi que chacun pourra le voir entrer dans le portail et c'est la dernière fois qu'on l'apercevra avant la soirée.
avatar
Glawurt
Académicien
Académicien

Messages : 79
Date d'inscription : 05/12/2016
Age : 20

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sur les îles Brisées, pendant ce temps...

Message par Guznik le Dim 12 Fév 2017 - 20:52

Encore un quart sans histoire pour Guznik, qui était toujours aussi grognon lorsqu'on devait le réveiller pour accomplir cette tâche ennuyante. Comme à chaque fois, il gardait toujours un oeil sur Honalia, restant à proximité de la mage. Même si l'on était pas en mission, il était tout de même du devoir du fantassin de protéger les éléments plus vulnérables. Mais tout comme en mission, il s'abstenait de boire, ne le faisant qu'une fois son quart terminé, avant de s'endormir.


Le lendemain, il se proposa volontier à Gal'karu pour s'entraîner dans une série de duels. Guznik était toujours partant pour affronter ses camarades en entraînement. Même si le troll n'avait qu'un bras valide, le gobelin ne le ménageait pas, et mena la vie dure à son adversaire. Car comme Guznik l'expliqua à Chapeau, si l'ennemi ne faisait pas office de retenue en mission, pourquoi le ferait-il ? Encore heureux pour le troll que Guznik fut équipé d'une arme en bois. Une fois que Gal'karu en eut assez, Guznik enchaîna avec son entraînement personnel dans son coin habituel, marqué dans le paysage par le sac de frappe que le gobelin avait installé. Il acheva enfin par l'entretien de son équipement. 


Sa routine quotidienne terminée, Guznik fouilla les derniers rapports de mission. Après la lecture de quelques uns, il quitta le camp et parti en direction de l'est.
avatar
Guznik
Maestria
Maestria

Messages : 74
Date d'inscription : 02/02/2016
Age : 24

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sur les îles Brisées, pendant ce temps...

Message par Syaméïs le Lun 13 Fév 2017 - 12:30

Elle s'était attendue à un mauvais paiement, pas à une envolée soudaine de gobelin sous son nez avec une aile à moteur. Et il avait fuit loin et vite.

Rares étaient les clients de l'académie Maestria à ne pas les payer, très rares même. La plupart étaient conscients que rouler une compagnie de mercenaire c'était un peu comme sauter dans le vide sans chute lente.

Aussi, Syaméïs entreprit quelques recherches de son côté.

Avis Six-Vis, c'était un nom compliqué à prononcer, mais facile à retenir.
Elle aura utilisé quelques contacts à la Baie pour savoir si le gobelin y était connu, ainsi qu'à Orgrimmar, en passant par Khanz Philosor, son fidèle employé gobelin qui y travaillait toujours.
Ensuite, elle aura été à Dalaran dans la journée, pour faire le tour des tavernes et auberges, demander si le gobelin était passé par là, mais aussi, laisser entendre que l'académie serait très généreuse avec qui fournirait des renseignements véridiques et vérifiés à l'académie.

Il manquait encore à voir du côté du reliquaire et autres fouineurs archéologiques ou spécialistes des artefacts magiques, mais elle laissait pour le moment la recherche à Soheil, Krysalis, Adryelle et les autres ayant des contacts dans le milieu. Elle aura juste demandé à Krysalis de faire quelques copies dessinées de l'objet.

Tant qu'elle était du côté d'Orgrimmar, elle prit une commande passée il y a quelques temps. Entre autres, des flèches, des nouveaux couteaux de lancer, des billes de plombs, de quoi nettoyer son cuir, et autres éléments indispensables à la jeune éclaireuse. Dans le lot, une pochette de cuir brun, bien enveloppé dans un paquet, qu'elle déposa sur les rares affaires d'un certain colporteur à son retour.

Journée bien remplie, il était l'heure des comptes.

________________________________________
"Dans les Ombres, la sécurité."
avatar
Syaméïs
Officier
Officier

Messages : 741
Date d'inscription : 25/01/2016
Age : 34

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sur les îles Brisées, pendant ce temps...

Message par Salve-Serre le Jeu 16 Fév 2017 - 2:47

Salve-Serre aura ramené sa petite troupe à l'infirmerie de Dalaran, pour pouvoir s'y faire soigner, et surtout suivre l'état de Chapeau le troll.
Il aura durant ses propres soins prévenu Syaméis par la gemme, puis aura laissé libres ceux qui étaient en état de partir où bon leur semblait.

Lui, sera resté à l'infirmerie pour un moment, puis sera parti trouver un lit à une auberge proche. Les infirmières insistantes avaient besoin d'air visiblement. Malgré une tendance à être très poumonnées.
avatar
Salve-Serre
Officier
Officier

Messages : 160
Date d'inscription : 26/01/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sur les îles Brisées, pendant ce temps...

Message par Glawurt le Jeu 16 Fév 2017 - 20:43

Chapeau sera donc totalement absent pendant au moins deux jours. Pour faciliter sa récupération, il se sera séparé de la gemme pendant la durée de sa convalescence. Pour le contacter, rien de plus simple, une bonne partie des maestrias savent où le trouver et peuvent l'indiquer à quiconque le demandera.



Certaines rumeurs farfelues pourront peut-être être échangés à son sujet, au camp.



Mais vous n'en croirez pas un mot, n'est-ce pas ?
avatar
Glawurt
Académicien
Académicien

Messages : 79
Date d'inscription : 05/12/2016
Age : 20

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sur les îles Brisées, pendant ce temps...

Message par Korlak le Jeu 16 Fév 2017 - 23:01

''Gal'Karu ? Mh,prend un portail pour dalaran et suit la traînée de sang ils ne l'ont peut être pas encore laver. Mh ? Bien sur qu'il va bien.''

________________________________________
''Du sang,des tripes et encore une journée bien remplie...''
avatar
Korlak
Mercenaire
Mercenaire

Messages : 37
Date d'inscription : 28/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sur les îles Brisées, pendant ce temps...

Message par Salve-Serre le Ven 17 Fév 2017 - 4:29

Allongé entre les carioles du camp, un sin'dorei inconscient est arrivé depuis hier soir.
Grand et mince, il semble spécialement âgé pour un elfe, le visage anguleux et taillé à la serpe, creusé de quelques rides discrètes, et surtout sur toute une moitié, scarifié de runes complexes.
Il est allongé sur quelques coussins, une potion laissée en perfusion sur son seul bras entier : le bras droit s'arrêtant au poignet sur un moignon bandé.

Bizarrement Salve-Serre ne sera presque jamais vu dans les environs, ce jour là.
avatar
Salve-Serre
Officier
Officier

Messages : 160
Date d'inscription : 26/01/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sur les îles Brisées, pendant ce temps...

Message par Krysalis le Ven 17 Fév 2017 - 21:31

Krysalis ne se sera pas présenté à l'entrainement matinal pour une fois. En effet ceux qui étaient de tour de garde auront pu voir que celle-ci a veillé presque toute la nuit sur le vieil homme dormant sur des coussins généreusement prêtés par la mage.
Elle aura ainsi passé toute la nuit à méditer et lire non loin sur ses propres coussins, vérifiant de temps à autre l'état de celui-ci, et s'assurant que la perfusion qu'elle a installé passe bien.

A l'aube, elle aura finalement cédé au sommeil et dormi jusqu'à bien après midi, les plus curieux observant un parchemin gravé d'une rune accroché juste au dessus de la tête de l'elfe inconscient. Sûrement une alerte au cas où il se réveillerait.
Ce qu'il ne fit pas, ainsi un peu plus tard dans la journée, une fois Krysalis réveillée, on put la voir commencer à réparer les nombreux accrocs des étoffes de son armure, passant plusieurs heures à la tache, défaisant plusieurs runes pour les broder de nouveau avec soin. Les plus curieux auront pu voir réduire en poudre des cristaux de mana que l'on trouve dans la région, et leur faire subir un étrange traitement magique avant de les utiliser pour recharger les protections de son armure.

Elle terminera cette opération une fois l'après-midi rudement entamée, toujours non loin du vieil elfe inconscient qu'elle surveille d'un coup d'oeil régulier, s'approchant parfois pour vérifier son état. Celui-ci ne s'étant pas réveillé de la journée, le soir venu il aura eu le droit à une nouvelle potion en perfusion.
avatar
Krysalis
Ancien membre

Messages : 53
Date d'inscription : 09/10/2016

Revenir en haut Aller en bas

honalia

Message par Honalia le Dim 19 Fév 2017 - 20:24

Les affaires de la petite mage aurons disparue du camp, en effet apres un bref entretien avec Syameis, Honalia à remis ca démission au pres de l'académie, laissant un petit mot d'au revoir pour le reste des membres.
avatar
Honalia
Visiteur

Messages : 12
Date d'inscription : 22/04/2016
Age : 28
Localisation : Pres de Cholet

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sur les îles Brisées, pendant ce temps...

Message par Nelasar le Lun 20 Fév 2017 - 11:40

Peu avant l'entrainement matinal, Nelasar a prit la peine d'aller lire le "petit mot d'au revoir". Pas franchement étonné, il l'aura rapidement fait passer à qui veut le lire, ou remit à sa place.



Il s'est ensuite éloigné, visiblement indifférent à la nouvelle.
avatar
Nelasar
Mercenaire
Mercenaire

Messages : 74
Date d'inscription : 17/08/2016
Age : 25

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sur les îles Brisées, pendant ce temps...

Message par Syaméïs le Mer 22 Fév 2017 - 17:41

Sya avait récupéré le poison préparé par Nelasar, puis aura pris un portail pour Lune, pour se rendre sur le lieu de la mission du soir.

Elle aura finalement atteint le campement à l'entrée du caveau, et à l'heure fixée par Nel, aura versé la mixture dans le repas des mercenaires.

Patience.... plus qu'à attendre les Maestrias.

________________________________________
"Dans les Ombres, la sécurité."
avatar
Syaméïs
Officier
Officier

Messages : 741
Date d'inscription : 25/01/2016
Age : 34

Revenir en haut Aller en bas

pendant ce temps sur les îles

Message par Fin le Mer 22 Fév 2017 - 19:54

Après une longue discutions avec honalia et son départ,Finwëe s'installait dans une des carrioles ou elle et Hona dormait quand elles étaient avec les Maestrias.
Le lendemain matin,elle prenait place avec les autres pour l'entrainement, puis partie dans la journée auprès de son épouse et de sa petite fille,comme tout les soirs,elle resta la bas et revient le matin.
Revenant le matin,elle ne parler presque pas,elle fît ce qu'il fallait faire,puis continuer toujours ses méditations.
avatar
Fin
Mercenaire
Mercenaire

Messages : 146
Date d'inscription : 04/02/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sur les îles Brisées, pendant ce temps...

Message par Nelasar le Lun 27 Fév 2017 - 12:37

Cela faisait déjà plusieurs jours que Nelasar disparaissait du campement au cours de la nuit, prétextant des affaires à régler et d'autres contrats à effectuer ailleurs. Bien entendu, il a toujours prit soin de prévenir ses collègues de patrouille de ses absences.


Il revenait le lendemain, la plupart du temps à l'heure pour l'entrainement avec les Maestria.
avatar
Nelasar
Mercenaire
Mercenaire

Messages : 74
Date d'inscription : 17/08/2016
Age : 25

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sur les îles Brisées, pendant ce temps...

Message par Sorath le Ven 3 Mar 2017 - 14:11

Voilà maintenant depuis le huitième jour du deuxième mois que le sevrage avait commencé pour Sorath qui semblait s’être faite à l’idée en approchant le mois entier sans utilisation des arcanes.
Suite à la première semaine, ses cris semblaient moins intenses laissant place à de fortes nausées, probablement dues à la proximité des elfes mais surtout de leur emplacement qui n’est autre que Suramar, terre où les cristaux de mana naissent à même la roche. A défaut d’avoir les bras cernés de bracelets anti-magie, la mage savait, elle connaissait cette imminence et cette puissance arcanique qui les entourait, aussi bien que les bataillons de la Légion Ardente qui faisaient rage à quelques lieues. Tourmentée, elle trouvait son repos dans ces livres relatant de la sociologie dans lesquels elle se plongeait pendant des heures lorsqu’elle n’était pas en train de méditer.

En parlant de méditation, sa pratique augmentait au fil des jours. S’éloignant à peine du campement de mercenaire aux tentes de fortune pour grimper sur des roches humides par la rivière en contrebas et la végétation abondante alentours, elle s’y asseyait en formant son coin.
Ses livres à sa droite, du plus gros au plus petit allant de « L’Encyclopédie de la Sociologie » au « Petit dictionnaire thalassien, en thalassien fait par des thalassiens pour des thalassiens » en passant par « Qu’est-ce que les relations sociales ? », elle faisait en sorte qu’ils soient parfaitement alignés et, minutieuse, que les rebords aient l’exacte même distance de recul, créant ainsi une parfaite petite pyramide, pouvant y passer de longues minutes.
A sa gauche se trouvait en général une tasse. Oui, juste une tasse, simple, provenant de la vaisselle commune à tous dans lequel se trouvait parfois du thé, parfois de la tisane, parfois de l’eau, parfois rien. Elle avait toujours cette même tasse, tasse que l’on pouvait reconnaître par son rebord légèrement ébréché qui semblait parfois fasciner la petite mage pendant des heures avant de la poser, l’anse orientée toujours vers le Sud.
C’est assise en tailleur, les paumes face au ciel posées sur ses genoux qu’elle méditait, les yeux fermés ou non. Lors de ces sessions, on pouvait lui parler qu’elle ne répondait pas, comme si elle dormait ou que son esprit se promenait en dehors de son corps en cherchant l’apaisement de ses tourments intérieurs. Dans l’urgence, la secouer pour la faire sortir de sa torpeur méditative semblait être la meilleure idée, au risque de recevoir du dégueulis sur soi.

En revanche, si l’un de ses coéquipier venait à lui demander ce qu’elle faisait, car fixer le lointain toute une journée n’est pas commun pour tout le monde, elle répondait qu’elle ressentait les lignes telluriques comme si elles étaient trop loin pour qu’elle puisse les atteindre et que, par la méditation, elle cherchait à trouver un moyen de les atteindre.
L’envie d’utiliser les arcanes étant plus forte que le reste, elle continua simplement ses affaires avec cette idée en tête alors que son état s’améliorait. La pâleur de son visage s’atténuait au même titre que ses nausées. Peu à peu elle reprenait totalement part à la vie du campement, s’attelant aux entraînements matinaux pour lesquels son attrait avait disparut, le mouvement et sa faiblesse lui donnant vaguement l’impression de faire un malaise. Son rythme était diminué, sa cadence d’infirme était vite dépassée par la rapidité des autres, mais sa motivation semblait revenir et s’acharner à trépasser ce sevrage.

Depuis quelques jours, elle semblait presque normale, si on omettait son habitude pour ses bracelets. Ils lui semblaient toujours aussi lourds, il arrivait même qu’elle tente de les arracher de ses poignets par sa famine de magie, mais la réelle idée de les ôter semblait l’effrayer. « Et si je replongeais une fois que je ne les aurais plus.. ? » Cette nouvelle peur naissait dans l’esprit de Sorath déjà malade par une addiction aux arcanes trop forte et la torture d’un sevrage dans une zone où regorge la cause de l’addiction.
Elle aimait à penser cette comparaison : « C’est comme si un homme qui n’avait pas mangé depuis des jours se retrouvait dans le palais des délices sans pouvoir en sortir, et encore moins toucher à la nourriture des autres. Il est là, affamé, avec la vision de ces autres personnes qui se goinfrent sous son nez. » Les comparaisons avec la cuisine semblait son fort, cuisine qu’elle commençait à reprendre.

Les Maestria du campement avaient donc, de plus en plus, droit à des plats préparés par la mage. Rudimentaires mais forts en protéines et vitamines nécessaires pour le bon maintient d’un corps actif, ils n’en étaient pas moins correctes. Suivant cela, le thé servit par celle que l’on nommait « Carotte » commençait à être de nouveau servit entre les quart de garde auxquels elle participait plus ou moins, son sommeil étant saccadé de réveils impromptus.
avatar
Sorath
Visiteur

Messages : 21
Date d'inscription : 16/01/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sur les îles Brisées, pendant ce temps...

Message par Salve-Serre le Dim 5 Mar 2017 - 20:29

Salve-Serre a passé la nuit loin du camp, évitant paraît-il un vieux mage. Cependant les imprudents qui se seraient montré à l'entraînement avec la gueule de bois ont eu droit à de gentilles réprimandes ainsi qu'une outre d'eau vidée sur la tête. Il semble toutefois indulgent, les anciens éméchés étant sans insister laissés se mettre à l'entraînement ou au repos.
avatar
Salve-Serre
Officier
Officier

Messages : 160
Date d'inscription : 26/01/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sur les îles Brisées, pendant ce temps...

Message par Salve-Serre le Mar 7 Mar 2017 - 6:37

Ce midi là, alors que le soleil était haut, les Maestria ont senti comme un crépitement dans l'air, alors que Sorteras le vieux mage se matérialisait près d'une carriole, se cognant contre celle-ci avant de s'excuser auprès d'elle.
Il aura ensuite demandé à pouvoir récupérer les marchandises pour lesquelles les Maestria ont bien été engagés, alors qu'il donne lui-même de sa main une lettre de change au montant exact, précis du paiement Maestria avec à coté une réflexion métaphysique sur un concept obscur, comme s'il avait écrit sa pensée de l'instant en rédigeant son billet.

Il ne s'attardera pas :
Une téléportation dans l'autre sens, et il a disparu, non sans laisser derrière lui une voletée de feuilles tourbillonnantes et un claquement de cape théatral.
avatar
Salve-Serre
Officier
Officier

Messages : 160
Date d'inscription : 26/01/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sur les îles Brisées, pendant ce temps...

Message par Nelasar le Mar 7 Mar 2017 - 14:02

Il parait évident que Nelasar ne s'était pas présenté à l'entrainement du dimanche matin pour cause de gueule de bois. Il ne prit pas la peine d'avertir à l'avance, après tout, Krysalis, Anyel et Finwëe savaient qu'il ne serait pas en état. 

Il vaqua principalement à ses affaires le reste de la journée tout en essayant de faire passer sa migraine.
 Le sin'dorei ne se présenta que le soir, au moment ou Soheil miniature alla quérir leur aide en urgence. Une fois le contrat improvisé terminé, il assista avec ses collègues -ainsi que Val- au retour de Krysalis qui leur annonça la capture d'Aethiel.

Il ne resta que quelques instants supplémentaire, histoire de voir Anyel jubiler de la disparition du Seigneur Aurenen et du jeune mage.


Nelasar retourna ensuite à Dalaran dans le but de se faire soigner par un infirmier particulièrement attentionné. Il ne rentra pas au campement cette nuit là. Néanmoins le sin'dorei prit soin de prévenir ses collègues de patrouille via la gemme.

On ne le vit pas non plus à l'entrainement matinal du lundi, prétextant diverses affaires à régler avant d'aller récupérer Aethiel le soir même.

La mission fut accomplie sans accro, si l'on excepte les quelques points de suture que Soheil avait récolté en combattant vaillamment un sorcelame shal'dorei.


Aethiel en sécurité au campement, Nelasar s'éclipsa une nouvelle fois, sans dire un mot. 
On ne le revit que le lendemain matin peu avant le début de l'entrainement, il inspecta d'abord l'état général d'Aethiel et Soheil -si ce dernier était présent- avant de rejoindre les collègues pour le programme habituel. Une fois celui-ci terminé il réquisitionna Syaméïs afin de voir ses progrès en crochetage de serrure. Après cela il repartit une énième fois à ses affaires.
avatar
Nelasar
Mercenaire
Mercenaire

Messages : 74
Date d'inscription : 17/08/2016
Age : 25

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sur les îles Brisées, pendant ce temps...

Message par Glawurt le Mer 8 Mar 2017 - 0:45

Chapeau n'avait pas été présent le soir du sauvetage d'Aethiel. Le jour même, à midi une fois l'entraînement terminé, il s'était également mis en route pour Dalaran, comme Nelasar tout en s'excusant platement pour son absence sans toutefois préciser quelle en sera la durée.

Si quelqu'un s'est interrogé sur la durée prolongée de son absence une fois le soir venu, il aura invoqué quelques "complications" via la gemme.

Enfin, bien plus tard, durant la nuit, c'est le premier quart de garde qui repérera un intrus se dirigeant vers le camp. Évidemment, c'est nul autre que le troll qui aura débarqué avec plus ou moins de discrétion en ayant toutefois pris soin de lever les mains pour signaler ses intentions. Maladroit de la part d'un académicien de s'introduire ainsi dans son propre camp sans prévenir personne, un accident est si vite arrivé !

"J'ai pas voulu utiliser la gemme parce que je savais pas si ça allait réveiller les autres." Se sera-t-il justifié.
"La plupart d'entre eux ne dorment pas avec, Chapeau." (ou quelque chose comme ça) Aura probablement fait remarqué quelqu'un de sensé.
"Ah.. Bien vu." répondra le troll avant de cacher son regard gêné sous le rebord de son chapeau.

Il n'est cependant pas rentré les mains vides; il trimballe sous son bras trois parchemins enroulés d'une longueur qui ne leur accorde aucune discrétion. Au bas mot deux coudées et demi.. des coudées de troll, hein !

Malgré leur taille, ils n'ont rien à voir avec les toiles de Krysalis, on dirait plutôt un support pour un ... plan d'ingénieur ?

Bizarre.
avatar
Glawurt
Académicien
Académicien

Messages : 79
Date d'inscription : 05/12/2016
Age : 20

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sur les îles Brisées, pendant ce temps...

Message par Nelasar le Jeu 9 Mar 2017 - 20:58

Une mission avait été confiée à quelques Maestria la veille au soir par Gwenaïr, le druide kaldorei. Une fois effectuée sans accro -du moins si l'on excepte le couteau de lancer que Syaméïs a accidentellement envoyé dans le bras de Nelasar- le furtif s'en alla sans attendre les autres. Probablement pour aller lécher sa plaie seul dans son coin.

Étrangement, il ne revint que le lendemain vers midi. Et au lieu d'une unique blessure au biceps gauche, il se présenta à Salve-Serre et Chapeau avec le teint blême, boitant de la jambe droite et en évitant visiblement de trop bouger le bras gauche. Il leur expliqua plutôt simplement ce qu'il s'était passé après la mission, et notamment pourquoi il n'avait pas répondu avec la gemme, ayant tout bonnement égaré cette dernière, ainsi que son communicateur dans la gueule des grogneurs du coin.
avatar
Nelasar
Mercenaire
Mercenaire

Messages : 74
Date d'inscription : 17/08/2016
Age : 25

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sur les îles Brisées, pendant ce temps...

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 4 sur 12 Précédent  1, 2, 3, 4, 5 ... 10, 11, 12  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum