Les dessins de Krysalis

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Les dessins de Krysalis

Message par Krysalis le Mar 7 Mar 2017 - 7:40

Ces dessins ont bel et bien une existence IRP, mais comme tout le monde n'aura sûrement pas la chance de pouvoir jeter un coup d'oeil dans les pages mystérieuses du carnet à dessin de Krysalis...Voila les textes associés à une soirée ou Salve-serre, Soheil et Adryelle ainsi qu'un vieux mage de sang servent de muse à Krysalis...




Un dessin aux pastels aux contours saisissants de réalisme, mais aux couleurs plus vives qui semblent aller à merveille avec une scène trop rocambolesque pour avoir pu arriver.
En effet  l’on distingue sans aucune difficulté, et reconnait même le Salve-Serre en armure complète accompagné d’Adryelle et Soheil tout aussi préparés au combat, les armes tirées. Il faut quitter du regard les trois compères pour remarquer que leurs montures sont peu communes…
Alors qu’on pourrait s’attendre à des faucons pérégrins, ce sont bien de gigantesques poulets de ferme qu’ils utilisent pour cette charge. Mais attention, ici, pas de ridicule, car les trois poulets sont littéralement bardés de lames en tout sens, des ergots jusqu’à la base du cou…dénudant tout de même leur tête…c’est un peu ridicule tout compte fait.
Mais c’est quand on arrive aux ennemis chargés que l’on se rend compte d’à quel point l’esprit de l’artiste est tordu. La « troupe » adverse est en effet constituée de talbuks en peluche de la taille de petits poneys.  
Forcément avec Krysalis, ça ne s’arrête pas là, et après quelque temps à observer l’œuvre, son charme se met en marche pour animer la scène…La fluidité des mouvements sur le papier peut paraitre impressionnante jusqu’à ce que les trois poulets-lames traversent les rangs de ces talbuks en attirant l’œil sur les paillettes de toutes les couleurs qui jaillissent en lieu et place du sang et de la chair découpée.
Et c’est ainsi que l’on peut voir les poulets et leurs cavaliers s’éloigner en direction d’un coucher de soleil qui projette leur ombre sur les peluches qui se vident de leur rembourrage.



Tout ceux qui ont secouru Aethiel ce soir là dans les vignobles peuvent se souvenir de cette fabuleuse diversion qui leur a permis de libérer le prisonnier. Mais ici, au dessus de la belle architecture de Suramar, ce n’est pas un phénix qui fend le ciel mais bien une immense poule de feu…Non je vous assure, ce n’est pas une faute de frappe. C’est bien une poularde enflammée qui vole au dessus de la ville, une trainée arc-en-ciel indiquant son départ au niveau de la cour des étoiles.
Les gardes du vignoble ont l’air particulièrement alerté par l’immense tonneau maintenu entre les pattes de la volaille qui disperse un peu de son contenu en dessous de lui…De loin on aperçoit une silhouette sur le cou de l’oiseau…
On est là bien loin du réalisme habituel de Krysalis, bien qu’on le retrouve dans les détails du décor, la scène semble bel et bien surréaliste, les flammes du poulet géant projetant des ombres étranges dans la nuit plus si sombre.
Après avoir observé longuement l’œuvre, il se produit alors un phénomène que les habitués de l’artiste soupçonneront peut-être…Cette fois l’œuvre s’anime dans une proportion toute autre qu’une simple prise de vie…Un effet de zoom se produisant sur le chevaucheur de poulet dans un flou le plus total avant de stabiliser sur un Landris-Sacrenuit portant des lunettes teintées, un sourire banane jusqu’aux oreilles…
Le plus étonnant sera peut-être le moment ou sa voix se fera entendre, une simple illusion portée aux oreilles de l’observateur « J’ai dit que je me chargeais de l’Arquevin. »

Voila ce qui arrive quand Krysalis dessine au beau milieu de la nuit.
avatar
Krysalis
Ancien membre

Messages : 53
Date d'inscription : 09/10/2016

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum