Réquisitions.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Réquisitions.

Message par Syaméïs le Mar 18 Avr 2017 - 22:50

La guerre s'enlisait, après Suramar, le Rivage brisé et ses démons. Les troupes réclamaient sans cesse plus de vivres, de matériel de soins, de réparations, et l'arrière était mis à contribution.
L'hiver dans les contrées d'azeroth soumis au climat avait été particulièrement pluvieux, les futures récoltes pas encore germées... on était sur la fin des stocks de l'année précédente, et on commençait à faire "ceinture" comme on disait.



Syaméïs était en pleines négociations pour la signature des contrats qui stagnaient, au milieu des divers représentants de compagnies de mercenaire et autres troupes diverses, bloquée entre un humain beuglard qui n'avait pas du sentir la caresse du savon depuis quelques jours, et un orc à la musculature impressionnante. Les troupes régulières fatiguaient. On avait besoin de renforts frais. Pas trop chers. Plutôt débrouillards. Et sacrifiables sur des missions suicides et des attaques éclaires. Chacun tentait de grappiller des avantages.


Maestrias ?

Syaméïs se contenta de regarder le "recruteur-négociateur" de son regard si pâle tandis que certains ronchonnaient "Nan ! pas eux ! on a eu 3 morts à cause d'eux !" "Des incapables !" "Mouai, je me souviens à l'époque ils étaient bien mais là...".
Assumer. Pas de justification. Se contenter de regarder les yeux dans les yeux les yeux gris du vieux roublard qui faisaient le négoce.
"Signez là."
Dernier coup d’œil sur l'ensemble du contrat travaillé depuis quelques jours. Double signatures. Copie.

Dans la salle d'à côté, ça criait aussi.
"Si on manque de vivres, ça va être l'enfer !"
"Rationnement plus important"
"Réquisition : les civils qui ne se battent pas, n'ont qu'à manger leurs semelles".

Les dès étaient jetés. Réquisition.








Les effets allaient être rapide.
Les denrées allaient être bloquées dans les stocks pour les troupes de la Horde et de l'Alliance. Les matériaux et le matériel vital également.
Les cartels allaient vite mettre la main sur le marché et ses marchandises, achetant le plus possible pour revendre aux prix doublés, triplés, quintuplés...

L'inflation allait grimper en flèche.
Il y allait y avoir un instant de panique des civils en voyant leur ordinaire leur couter 10 fois leur prix. Ils allaient donc eux aussi, acheter en masse pour faire des réserves.
Forcément, très forte demande, moins de produits.... les produits de base allaient vite manquer, se raréfier et couter les yeux de la tête.
Et les produits de confort allaient disparaitre, pour apparaitre uniquement sur le marché noir.
L' alcool, le blé, le fer, le chocolat, le cuir, les bandages et les potions, les composants d'enchantement..... autant de produits qui allaient avant la fin de la semaine devenir des produits rares, chers, trop chers pour certains.

________________________________________
"Dans les Ombres, la sécurité."
avatar
Syaméïs
Officier
Officier

Messages : 720
Date d'inscription : 25/01/2016
Age : 34

Revenir en haut Aller en bas

Re: Réquisitions.

Message par Narration le Ven 26 Mai 2017 - 23:50

Et en effet...
Le blé, les bandages et le fer devenaient horriblement chers.
Même la Pandarie commençait à souffrir de ces rapiats d'azerothien qui lui exigeait des quantités astronomiques de denrées....
Les ravioles et autres nouilles, deviennent des produits rares et chers.
De même que le pain, les gâteaux, et tout ce qui peut contenir de la farine.
Les blessés toujours plus affluents réclament sans cesse des bandages. Souvent pour des brûlures lourdes, exigeant de les changer tous les jours.
Quant au fer, les armes et les armures exigent grand nombre de réparations... et les mines n'arrivent plus à suivre la demande.
avatar
Narration
Visiteur

Messages : 8
Date d'inscription : 23/02/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Réquisitions.

Message par Artelle le Mer 31 Mai 2017 - 16:30

Si Vana s'était endormie, Artelle sera venue la réveiller vers 3h du matin. A la sortie de l'auberge, l'elfe aura pu voir un peu d'équipement, deux pelles et trois grands sacs de toile. Après un portail vers Orgrimar, elles louèrent deux montures pour se rendre vers les Salines. Une fois sur place, elles n'eurent aucun mal à trouver un petit comptoir sur une des rares zones sèches de la région, tenu par un Tauren. Artelle lui aura expliqué la raison de leur venue. 


Du sel ? Il y'en avait, mais avec l'eau, il était devenu rare, et des touristes comme elles n'arriveraient jamais à en extraire. Mais lui, il en avait du sel ! Il leur en vendrait à prix inférieur à celui des villes. En remarquant l'équipement de Vana, il aura avancé que certaines créatures de la région étaient recouvertes de sel et que justement, non loin de là, un énorme basilic posait des problèmes aux braves locaux. 


Artelle incline la tête sur le côté, se sentant peu concernée par tout cela, elle regarde Vana. Que désire t-elle faire ? 


A - Acheter le sel du Tauren. ( Gain : Deux petits sacs de sel, prix assez élevé. Aucun risque. )
B - Partir chasser le basilic. ( Gain : Une quantité inconnue de sel et de la viande de basilic. Risque probablement assez élevé. )
C - Explorer la région à la recherche de sel, refusant d'écouter le Tauren. ( Gain : Inconnu. Risque inconnu. )
D - Autre chose ?


_____


Bras croisés et expression sérieuse, Vana aura écoutée les dires du tauren, compatissant à son probleme de basilic. Elle préfèrera caresser le tauren dans le sens du poil, mi-innocente mi-intéressée. Avant d'entamer une négociation sur le prix du sel, vendant le fait qu'avec une remise, les Maestria avaient les moyens de se fournir régulièrement et de se protéger des routes efficacement. 
Elle demande poliment au Tauren à concéder à un geste commercial vu les dits dangers actuels en échange de quoi il pourra gagner un client aux bras et portefeuilles solides.




_____


( Jet : 18 ) 

Le Tauren regarda l'elfe un long moment. Les armes, l'armure, les privations dues à la guerre... Quelque chose dans son regard disait qu'il avait connu tout ça. Vana pouvait à présent voir qu'il avait un certain âge et une posture assez stricte, peut-être un brave d'une autre génération ? Peut-être même, avait-il combattu aux côtés de Thrall lorsque les démons avaient fondu sur Kalimdor. 

Peut-être... 

Quoiqu'il en soit, il semblait plus coopératif. Il accepta de descendre ses prix très en dessous des prix normaux, même un peu moins que celui qui était de mise avant la guerre. Il laissa aux deux Maestria un grand sac et un petit. Ce n'était peut-être pas prodigieux, mais en ces temps durs, tout était bon à prendre. 

Artelle félicita très vaguement l'elfe et elles retournèrent en Mulgore en début de soirée.
avatar
Artelle
Instructeur
Instructeur

Messages : 31
Date d'inscription : 02/02/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Réquisitions.

Message par Salve-Serre le Mer 21 Juin 2017 - 17:34

Depuis peu de temps, la relation des forces armées du Déclin avec les Maestria semble s'améliorer. Certes, il reste des regards peu amènes ci et là, mais la plupart des soldats ont vu les Maestria se battre à leurs cotés.
Les combats créent des liens, et la rigueur également.

Un soir, on voit arriver au campement quelque chose qui manquait depuis un moment, des LÉGUMES. Leur prix en temps de disette ne faisait qu'augmenter, mais un récent arrivage depuis la Pandarie a été distribué aux plus offrants.

Les Maestria pourront, depuis, retrouver un peu de vitamines, et pour la plupart... ce n'est pas plus mal.
avatar
Salve-Serre
Officier
Officier

Messages : 143
Date d'inscription : 26/01/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Réquisitions.

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum