Les comptines de Malkin.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Les comptines de Malkin.

Message par Canker le Mer 3 Fév 2016 - 0:06

Vu que j'm'en sers de plus en plus fréquemment, autant commencer à en rédiger quelques unes.
Voici la première, je vous laisse juge.

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Le Combat de Sir Richard face à l’écume.

Il existe une plage de sable blanc,
Qui se trouve à l’abri du mauvais temps.
Là-bas, la mer, surface lisse et bleutée
Envoie fréquemment ses vagues d’écume pour discuter.
Ainsi cet endroit bien simple et dépourvu d’habitant
Ne s’attendait probablement pas à l’arrivée d’un tel résident.


Sur la plage de sable blanc
Il ne fait jamais mauvais temps
La mer en grande déesse
Déverse ses vagues avec souplesse.


Un beau matin, le soleil rayonnait comme toujours
La plage de sable blanc pourtant si calme subissait la marche de pieds bien lourds
Sir Richard s’avançait, tout d’armure vêtu, une armure en fer blanc
Et il poursuivait son avancée, se dressant face à la mer, épée au vent.
Il s’était donné une tâche bien audacieuse
Briser l’élan de l’écume, une idée périlleuse.


Sur la plage de sable blanc
Il y a un nouveau résident
Sir Richard, le bien nommé
S’avance l’air déterminé.


Le premier affrontement a lieu
Sir Richard s’avance, d’un pas décidé, protégeant ses yeux
La première vague se dresse devant lui tel un rempart translucide
Il ne se débine pas face à cet adversaire ô combien insipide.
Grand erreur lui prend d’entreprendre un coup d’estoc sur la mer
Car c’est en l’espace de trois secondes qu’il retrouve très vite le chemin de la terre.


Sur la plage de sable blanc
Réside un coquillage en fer blanc…
Ah mais non, c’est Sir Richard !
Qui est trempé de toute part !


Le temps de se sécher et le revoilà debout
Sir Richard n’est pas du genre à abandonner du premier coup.
Il charge de nouveau vers le royaume d’écume, épée en main
Avec la fervente intention de briser cet élan sans fin
Hélas, sa foi ne semble pas d’une grande aide face à cet adversaire sans pitié
Car c’est comme la roche qu’on jette du rempart que notre Sir va retrouver son sable bien aimé.


Sur la plage de sable blanc
Se trouve une roche en fer blanc…
Sir Richard a l’air bien bête
Il gît là cul par-dessus tête !


Les journées passent, les mois, les années.
Chaque fois, Sir Richard essuie un échec, et recommence, entêté.
Cette tâche semble bien impossible à réaliser
Les vagues peuvent contrer les montagnes, alors un petit chevalier…
C’est encore et toujours le même dénouement
Sir Richard vole et s’écrase sur son séant.


Sur la plage de sable blanc
Gît un vieux rocher en fer blanc
Sir Richard a l’air excédé
Son séant n’a pas l’air d’apprécier !


Le voilà empli de rage et de frustration
Il se doit de réussir, c’est sa quête, sa mission
Aussi il essaie à nouveau, se relevant et courant vers l’eau
L’écume se dresse déjà et… se brise soudainement, sous cet assaut
Sir Richard n’a que quelques secondes pour célébrer sa victoire
Qu’une vague vient venger sa camarade, mettant fin à sa gloire.


Sur la plage de sable blanc
Se dresse un homme bien bruyant
Ce n’est nulle autre que Sir Richard
Qui hurle à n’en plus pouvoir


C’est ainsi qu’heureux d’avoir réussi là ou il ne faisait qu’échouer
Sir Richard s’en retourne à sa vie, retrouvant le Comté.
Ses amis bien qu’hilares devant son récit
L’accueillent avec joie et festoient avec lui
La morale de cette contine aussi burlesque soit elle
N’est en tout cas pas une bagatelle


A cœur vaillant, rien n’est impossible
Et ce, même si des vagues vous prennent pour cible !


Dernière édition par Canker le Mer 3 Fév 2016 - 0:08, édité 1 fois

________________________________________
avatar
Canker
Visiteur

Messages : 68
Date d'inscription : 26/01/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les comptines de Malkin.

Message par Canker le Mer 3 Fév 2016 - 0:06

*Dépoussière la pile avec son plumeau rose bonbon et pose une comptine qui semble encore plus poussièreuse.*
-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------


Deux bons pour une brute.

Tout commence dans une belle forêt baignée par le soleil
Les oiseaux chantent, le vent souffle, tout semble aller à merveille.
C’est dans cet endroit magnifique que Jim et Joe gagnent leur vie.
Deux vaillants bûcherons qui n’hésitent pas à donner de leur personne pour autrui.
Dans tous le comté, ils sont de loin les meilleurs paraîtrait-il.
Du moins, l’étaient-ils encore avant l’arrivée de Basil.

Douce musique dans la forêt
Tranche taille tombe, sans arrêt.
Jim et Joe sont bien heureux
Pour l’heure personne n’est aussi bon qu’eux.


Et voici qu’un beau jour arrive Basil, dit le géant.
Ca oui, en carrure il semble assez imposant.
Des bras larges de la taille d’un tronc,
Un cou de taureau, un regard entêté et une allure féroce
Y’a rien à dire, voilà là un beau bucheron
Il se dit que personne n’égale sa force.

Douce musique dans la forêt
Tranche taille tombe, plus vite qu’on ne penserait.
Jim et Joe ont du souci à se faire
Basil a bien l’air de savoir y faire !


En quelques jours, voilà nos deux frères détrônés
Basil le géant semble avoir une réputation bien méritée.
Là ou Jim coupe un arbre, Basil en coupe deux.
Et là ou Joe débite proprement, Basil le fait bien mieux.
Nos deux amis ont pour intérêt de trouver une solution
S’ils ne veulent pas perdre l’essence même de leur réputation.

Drôle de musique dans la forêt
Parle pense réfléchi, sans succès.
Jim et Joe sont mal partis
Leur réflexion n’a pas l’air de porter ses fruits.


Ne trouvant rien de concret pour contrer la menace
Les deux frères décident d’aller parler un peu avec le nouveau venu
Hélas, des trois bûcherons Basil semble être le moins loquace.
C’est dire s’il n’est même pas hargneux et bourru.
Il n’a pas l’air de vouloir partager la place
Et c’est ainsi qu’ils envoient les deux frères paître sans la moindre classe 

Plus de musique dans la forêt
Bisque rage fulmine, sans arrêt
Jim et Joe ne sont pas contents
Basil en plus d’être fort est insolent !


Courroucés par cette attitude rustre et sans manière
Jim et Joe ont bien l’intention de ne pas se laisser faire
Fulminant tous deux dans leur lopin de terre
Voilà que Joe a une idée, il en sourit même grandement
Il s’esclaffe haut et fort, puis partage à son frère son idée du moment
Voilà que les deux se mettent à ricaner, Basil a peut être de quoi s’en faire.

Nouvelle musique dans la forêt
Ricane jubile rit, d’un air mauvais.
Jim et Joe vont montrer qu’ils sont les meilleurs
Basil va passer un sale quart d’heure !


Le plan en place, il ne reste qu’à le lancer.
Voilà qu’un jour, Jim s’en va rendre une visite au bucheron grossier
Le saluant prestement il lui propose alors un défi
Débiter du bois sans discontinuer, et ce, toute la nuit.
Le plus endurant qui ne s’arrêtera pas à l’aube sera vainqueur
Le perdant quant à lui devra quitter la forêt sur l’heure

Grand silence dans la forêt
Dévisage observe et sourit, d’un air simplet
Basil accepte d’un air confiant
Chose sûre, il ne sait pas du tout ce qui l’attend !


Le défi accepté, Jim et Basil se retrouve un soir 
Dans le plus grand secret, à l’abri des regards
Jim désigne son tas de bois à son opposant
Celui-ci s’y dirige d’un air confiant
Et tant qu’il ne regarde pas, Jim sourit à son frère
Qui lui tapi dans l’ombre, sait exactement ce qu’il devra faire.

Musique cinglante dans la forêt
Tranche taille et nargue, d’un air mauvais
Basil met du cœur à l’ouvrage, sûr de lui
Jim prend tout son temps, quant à lui.


Le défi se poursuit, Basil tranche et coupe à n’en plus finir
Ne manquant pas de narguer Jim pour se divertir
Toutefois, plus le temps passe et plus ses bras lui semblent lourds
Il respire fortement, la nuit est déjà bien avancée
Et pourtant quand il regarde Jim, ce dernier n’a pas l’air fatigué
Jim quant à lui poursuit, ne manquant pas de saluer le balourd.

Musique moins vive dans la forêt
Tranche taille coupe, plus lentement qu’il n’y paraît
Basil guette les aurores d’un air exténué
Jim continue dans la plus grande facilité.

Ce que l’histoire n’avait pas encore dit
C’est qu’en plus d’être frère, Jim et Joe sont jumeaux
C’est dire, ils se ressemblent comme deux gouttes d’eau.
Et à chaque fois que Basil détourne le regard, la chose se produit
Jim laisse la place à Joe, et s’en va dormir un peu
Tandis que Joe devenu Jim, sourit d’un air affable à Basil et poursuit le jeu.

Musique lancinante dans la forêt
Tousse, cherche son air, sans succès
Le soleil se lève doucement, le voilà enfin
Basil a l’air épuisé, Jim ou Joe bien moins !


Basil souffle, tousse, jure et renifle, jetant un regard vers Jim, effaré.
Car oui, Jim lui continue toujours sans la moindre difficulté.
Il s’arrête toutefois pour fixer Basil, lui souriant
Tu as ton compte ? Lui lance-t-il d’un air arrogant
Basil ne rétorque rien, il se lève et part d’un pas lourd et claudicant
Chose sûre, à défaut d’être grossier et bourru, il n’est pas mauvais perdant

Douce musique dans la forêt
Tranche taille tombe, comme il devrait
Basil s’en est allé, il reconnait sa défaite
Jim et Joe retrouve leur réputation, une bonne chose de faite !


On a tous été confronté un jour à une situation précaire
Il faut alors songer à cette morale, et prononcer ces deux vers.
Aussi petit ou démuni soit-on face à un adversaire ô combien supérieur.
L’entraide et la jugeote permettront toujours d’en sortir vainqueur.

________________________________________
avatar
Canker
Visiteur

Messages : 68
Date d'inscription : 26/01/2016

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum