Syaméïs, pages de vie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Syaméïs, pages de vie

Message par Syaméïs le Mer 3 Fév 2016 - 16:43


Orgimmar, vingtième jour, 3ème mois.


- Bien le bonjour et bienvenue à la Société des Étoffes et Tissus de Luxe d'Orgri.... !
Son regard s’arrêta stupéfait, détaillant l’elfe qui se tenait maintenant devant elle.

- Bonsoir Khanz.

- Patronne ?!

- J’aurai pensé que tu mettrais moins de temps à reconnaitre la personne qui te verse ton salaire, ironisa-t-elle.

L’oeil critique du gobelin passa en revu l’elfe devant lui.
Oublié les étoffes soyeuses, oublié la propreté méticuleuse : elle était engoncée dans un cuir d’une qualité quelque peu secondaire, éraflé, tâché, recousu a certains endroit avec un style.... qu’on va dire original à défaut d’une appellation plus appropriée. Les cheveux peignés à la va vite, et des cernes sous les yeux.


-Tsaaaaah ! Débarrassez-moi vite le plancher vous allez faire fuir le client !

Syaméïs regarda la demi-portion verte devant elle, d’un œil un peu fixe d’agacement.

- Il me semble que je suis chez moi ici... et que TU es également chez moi.

Le gobelin haussa les épaules.

- Alors enlevez moi ça ! Allez, à poil patronne. Je vous trouve de l’eau pendant ce temps... et une tenue.... décente.

- A p... ?! d’un ton outré par ce que venait de dire Khanz.

- Faut peut-être que je vienne vous aider à vous déshabiller, patronne ? ironisa le gobelin. Dame Lan’Assar débarque dans 20 minutes ici, si elle vous voit au milieu du tissu avec votre air de mendiante à 3 cuivres, elle ira voir la concurrence. Et ça ne sera pas rentable.

- Rentable ? 20 minutes... ?! De l’eau !

Le gobelin ricana, s’enfonçant dans l’arrière boutique, tandis que Sya ôtait son cuir.

---------------------------------------------

Sa jeune patronne propre comme une pièce d’or neuve, il savait faire des miracles en 20 minutes, jusqu’à réussir à égaliser ses cheveux et les coiffés correctement, une tenue typique sin’dorei en tisse-néant fine, elle pouvait à nouveau se montrer au grand-jour, sans faire honte à la boutique. Il soupira intérieurement de soulagement, avant de prendre de deux doigts le cuir de l’elfe et pire que ça, sa chemise qui, selon ses goûts, ne pourrait même pas servir de chiffon.

-Je jette tout ça, patronne ?

-Jette mon cuir, et c’est avec ta peau que j’en fait un nouveau, Khanz, répliqua-t-elle d’un ton agressif.

-Tsaaaah ! je vais vous arranger ça... pour la chemise, oubliez, c’est mort. Je vais vous en trouver une autre. Allez jouer dehors, revenez dans une heure, ça sera prêt.

-.....

- Patronne, je ne parle pas suffisamment clairement que vous me regardiez avec cet air de poisson frit ? Et laissez mon salaire tranquille, pour le moment vous êtes bien contente que je sois là, ricana-t-il.

Syaméïs fit glisser son regard de haut en bas sur le gobelin, lèvres pincées, les yeux étincelants de colère, releva le menton, et sortit.

________________________________________
"Dans les Ombres, la sécurité."
avatar
Syaméïs
Officier
Officier

Messages : 736
Date d'inscription : 25/01/2016
Age : 34

Revenir en haut Aller en bas

Re: Syaméïs, pages de vie

Message par Syaméïs le Mer 3 Fév 2016 - 16:43

Tes mains qui frôlent ma peau... et mes lèvres.... les effleurant légèrement du bout des doigts comme si j’étais une œuvre d’art, les caressant comme si le moindre souffle pouvait me faire disparaitre.

Tu es forte, m’as tu dis, et j’ai voulu te croire.

Dans le moindre de tes regards pour vivre et exister, pour moi, et pour toi. Être enfin moi et non pas un simple nom.

De tes mots murmurés au creux de mon oreille, promettant mille choses, mille morts, mille vies à tes côtés.

Tu es forte, m’as-tu dis, et je t’ai cru.

Pour toi seul j’aurai voulu changer la couleur du ciel si tu me l’avais demandé. Pour toi seul j’aurai embrasé la mer, et gelé le feu. Pour toi seul j’aurai réussi chacun de mes échecs.

Pour toi seul.

J’ai mal, je souffre de ton absence. Et dans la douleur je me retrouve enfin, pour combler le vide que tu as laissé.

Reconnaitre que tu me manques... non. Je suis forte, tu me l’as dit. Je refuse de te laisser faire de moi une âme errante chuchotant ton nom entre deux sanglots, damnée.

Tu me hante oui, mais je suis forte. J’ai mal oui, mais je suis forte.

Mais tu me laisses... ton absence.

________________________________________
"Dans les Ombres, la sécurité."
avatar
Syaméïs
Officier
Officier

Messages : 736
Date d'inscription : 25/01/2016
Age : 34

Revenir en haut Aller en bas

Re: Syaméïs, pages de vie

Message par Syaméïs le Mer 3 Fév 2016 - 16:43

La poigne de fer se referma autoritairement sur le fin poignet.

-Père !!!

-Tu-vas-à-l’abri ! répondit l’elfe en détachant chaque mot, d’un ton ne souffrant aucune réplique, tirant sur le bras de sa fille, bien obligée de le suivre.

- Je peux aider ! s’il vous plait !!! Père !

D’un pas tout aussi vif, une femme suivait derrière, le visage angoissé.
- Syaméïs, s’il te plait.

La porte s’ouvrit d’un mouvement sec, et la jeune elfe se retrouva presque poussée dans la pièce où sa tante l’attendait.

- Emmenez là, Veerana.

Quelques mots, une incantation, un portail.

- Mère ! Laissez moi vous aider ! s’il vous plait... s’il vous plait... sa voix s’éteignait, plaintive, douloureuse.

Elindra s’approcha de sa fille, et posa ses deux mains sur sa tête, murmurant à son tour quelques mots, une bénédiction.. une protection.


- Va maintenant, ma fille. Allez.

Sya croisa le regard de sa mère... la peur...et la détermination. La résignation aussi. Et le soulagement de savoir que peut-être... peut-être Syaméïs survivrait.

- Nous te rejoignons dès que possible, Syaméïs. Va maintenant.

Un geste, un regard, Veerana pris le bras de sa jeune nièce et l’entraina dans le portail alors qu’elle cherchait à se dégager.

-NOOON ! NON ! NON ! NON !

Le regard lourd d’angoisse de sa mère, les yeux d’un calme glacé de son père, et pour l’un et l’autre, l’assurance de ne jamais la revoir.

________________________________________
"Dans les Ombres, la sécurité."
avatar
Syaméïs
Officier
Officier

Messages : 736
Date d'inscription : 25/01/2016
Age : 34

Revenir en haut Aller en bas

Re: Syaméïs, pages de vie

Message par Syaméïs le Mer 3 Fév 2016 - 16:44

Féralas, début du 9ème mois.

La jeune elfe observait de loin les ogres dans l'immensité verte.

Marà l’avait amené a un petit campement sommaire dans la forêt émeraude : un cabanon, une dague, et ce qu’elle avait sur elle, sauf, la gemme de l’académie.

Sur le coup Sya avait trouvé que c’était la solution a son problème, finalement avoué à son professeur. Si c’était ce qu’il fallait faire, alors oui.

Et puis... une fois seule... devant les arbres et les arbres... les bruits étranges et inquiétants, et l’absence de toute civilisation ou moyen de communication, ses pensées c’étaient emballées.

Il y avait eu la peur, tout d’abord. Syaméïs était une citadine, une jeune noble, finalement rien de plus. Ce monde ci ne lui était pas familier, la survie non plus. Du moins, si elle était un lion dans la jungle financière, ici elle n’était qu’une...souris.

La colère avait ensuite monté, irraisonnée.

Marà déçue par sa jeune élève avait du la laisser là pour s’en débarrasser facilement. Oui oui, ça devait être l’explication !
Ou pire, c’est l’ensemble de l’académie qui en avait eu l’idée. Ça devait être le moyen utilisé pour les étudiants gêneurs. Peut-être qu’on parlait d’elle en riant ?
Après tout elle les comprenait... presque. Après ce qu’elle avait fini par raconter à demi-mots, qui aurait pu leur en vouloir... ?

Les minutes passant, puis les heures, la colère c’était transformée en rage indignée.
On ne lui avait pas laissé sa chance. Elle était jeune encore ! Elle pouvait apprendre ! De quel droit osaient-ils la condamner ainsi, elle Syaméïs Sen’Quelar ?! De quel droit !?

Et puis...

La fierté.

Elle était une Sen’Quelar. Elle allait survivre. N’était pas né celui qui tuerait de façon aussi pitoyable un membre de sa famille. Oui, elle allait survivre.

Et c’est ainsi qu’elle commença a faire le maigre inventaire de ses ressources présentes, et de ces besoins vitaux quand.. tout à coup... une pensé qui frisait l’horreur se matérialisa dans son esprit.


Khanz allait gérer TOUT SEUL -SON- empire financier.

Glacée d’horreur, si même son nom pouvait encore manquer d’intérêt a sa survie, CE détail LA lui offrait une volonté de fer à vivre et à revenir.

JAMAIS elle ne laisserait un gobelin gérer SES affaires ainsi. Elle devait revenir.

C’est ainsi que la vie sauvage de Syaméïs débuta.

----

On pourrait croire que les principaux ennemis de Féralas allait être les animaux sauvages et les ogres.

Mais non.

Messieurs, mesdames, sachez que dans cette maudite forêt vit un fléau pire encore.


Les …insectes !

Ils s’infiltrent partout dans vos vêtements, vos cheveux, votre couche. Ils piquent, ils mordent !

Rapidement Syaméïs fut couverte de boutons, de peau gonflée; jusqu’à la fièvre. Jusqu’à ce qu’elle comprenne que cette menace là était primordiale a sa survie.

Repérer les substances faisant fuir ces fichus bestioles ne fut pas un mince exploit, et réclama plusieurs jours de labeurs.

La vie ensuite fut un peu -UN PEU- plus facile.

Chasser fut une autre expérience épouvantable... courir après les lapins qui semblaient prendre un malin plaisir à zigzaguer d’un buisson a un autre.
Syaméïs eu faim. Très faim. Vraiment faim.
Et c’est les jambes tremblantes qu’elle trouva son premier repas. Une bestiole, ne demandez pas laquelle, laissé là, a moitié dévorée par ses prédateurs.
L’eau ne manquait pas, c’était déjà ça.

Entre autres désagréments, les vêtements collaient à cause de la moiteur de la région.
Vêtements qui rapidement devinrent quasiment des guenilles : griffées, arrachées, trouées.

Ce qui avait grandement amélioré son ordinaire, c’était les ogres.

Un soir, ils vinrent jusqu’à ce qu’elle nommait exagérément son campement. Heureusement, elle les avait entendu venir et pu se dissimuler rapidement. Ils fouillèrent l’endroit, méfiants, retournant tout, cherchant l'intrus.

Elle n’osa plus y revenir après ça, récupérant expressément les rares affaires qu’elle avait, avant de disparaitre, laissant les ogres revenir souvent surveiller l’endroit.

Un peu sur les hauteurs, elle avait fini par dénicher un vieux nid de griffon délaissé.
Quelques branchages autour, et il avait fait son logis.

Mais elle avait poursuivi son observation des ogres, et, au bout d’un moment, elle avait osé s’aventurer vers leurs campements. Volant avec une infiniment patience et prudence, une hache, quelques provisions, une vieille couverture qu’elle avait du laver une quinzaine de fois avant d’en faire disparaitre l’odeur immonde et pouvoir s’en servir, et divers autres petites choses qui changèrent son quotidien.

Changeant fréquemment d’endroits, elle s’améliorait dans les arts de la dissimulations et du chapardage, même si, à quelques reprises, elle dut apprendre à courir vite, très vite, esquiver, disparaitre, voir se battre, le cœur battant à tout rompre, pour sauver sa vie.

________________________________________
"Dans les Ombres, la sécurité."
avatar
Syaméïs
Officier
Officier

Messages : 736
Date d'inscription : 25/01/2016
Age : 34

Revenir en haut Aller en bas

Re: Syaméïs, pages de vie

Message par Syaméïs le Mer 3 Fév 2016 - 16:44

- Plus haute la lame, ma dame.
- Qui es-tu, toi, pour me dire cela ?
avec hauteur.
- Votre serviteur, ma dame.
Elle resta coi.

Elle détailla celui qui se tenait à quelques pas de là et qui avait osé, osé ! la reprendre.
Un garde. Rien qu’un garde.
Plutôt bien fait de sa personne d’ailleurs. Assez grand, mais pas trop. Une musculature intéressante. Des cheveux bien moins blond que les siens. Assez jeune. Moins qu’elle.
Il attendait patiemment qu’elle eu fini ses observations, droit, mais on sentait le rire dans le pli de ses yeux.

Elle reprit contenance.

- Très bien. Et bien, viens donc m’aider, tu vois bien que je n’ai personne avec qui m’entraîner.

Il s’inclina et avec la grâce et l’élégance d’un bon épéiste, il se plaça devant elle.

- Comme vous voudrez, ma dame.

La jeune elfe, effrontée, l’attaqua sans crier gare. Coup qu’il para aisément, simplement. Vexée elle recommença, une fois, deux fois, trois fois… à la quatrième, il fit voler l’arme plus loin.

- Plus haute la garde, ma dame. Ne tendez pas tant votre bras. Gardez le poignet souple.

Sya alla ramasser la lame avec humeur pour se replacer devant lui, relevant sa garde néanmoins.

Le jeune garde la laissa s’épuiser dans des coups aux gestes inutiles, repoussant la lame de simples parades. Elle devait tenir une épée pour la première fois, ou pas loin. Parfois il laissait un conseil s’échapper, et souriait intérieurement en constatant qu’elle en prenait compte, même si elle faisait tout pour le convaincre du contraire.
Elle s’arrêta alors.



- Cela m’ennuie. Tu peux retourner à tes occupations.

Ainsi congédié, il s’inclina, et s’éloigna.

- Hé, toi là ?

Il s’arrêta, se retourna, haussa un sourcil.



- Ma dame ?

- Ton nom.

Il prit un temps avant de répondre.

- Elerian, ma dame. Bonne fin de journée.

Il s’inclina une dernière fois, fit demi-tour, et disparu au détour d’une allée.

________________________________________
"Dans les Ombres, la sécurité."
avatar
Syaméïs
Officier
Officier

Messages : 736
Date d'inscription : 25/01/2016
Age : 34

Revenir en haut Aller en bas

Re: Syaméïs, pages de vie

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum